Les mi­grants ca­tho­liques per­plexes de­vant la re­li­gio­si­té des Suisses

Le Matin Dimanche - - SUISSE -

Les mi­grants animent les églises de nos com­mu­nau­tés ca­tho­liques. Mais le ca­tho­lique suisse n’est pas tou­jours très ca­tho­lique aux yeux des ar­ri­vants.

«Tu es ca­tho­lique, non?» de­mande He­le­na, 33 ans, ori­gi­naire du Cos­ta Ri­ca, au prêtre de sa pa­roisse. Ré­cem­ment ar­ri­vée en Suisse, elle est dé­con­cer­tée par sa ma­nière de vivre sa ca­tho­li­ci­té. Comme beau­coup de mi­grants, elle peine à as­si­mi­ler la re­li­gio­si­té sauce hel­vé­tique. Certes, il n’existe qu’une seule Église ca­tho­lique au monde. Mais re­lève le Père An­tho­ny Ig­bokwe, qui suit la com­mu­nau­té his­pa­no­phone à Zu­rich, «pour des étran­gers, ce­la peut être cho­quant de consta­ter qu’un Suisse qui se dit ca­tho­lique, sé­lec­tionne ce à quoi il croit».

Eva Bau­mann-neu­haus et Si­mon Fop­pa de l’ins­ti­tut so­cio­lo­gique pas­to­ral suisse de Saint­gall (SPI) ont étu­dié la mi­gra­tion chré­tienne en Suisse. Beau­coup de croyants sont re­bu­tés par les dif­fé­rences cultu­relles et re­li­gieuses, trop de li­bé­ra­lisme et trop peu de pié­té. Par contre, ils trouvent dans les com­mu­nau­tés de mi­grants cha­leur émo­tion­nelle, ligne spi­ri­tuelle et sen­ti­ments d’ap­par­te­nance. On compte ac­tuel­le­ment plus de 600 com­mu­nau­tés de ce type en Suisse, ca­tho­liques, ré­for­més ou évan­gé­liques. Alors que les églises au­toch­tones luttent contre la désaf­fec­tion, elles croissent sans cesse.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.