Un élu PS va por­ter plainte contre une pho­to mo­di­fiée

Vo­ta­tions Beat Jans, conseiller na­tio­nal (PS/BS), ac­cuse l’USAM d’at­teinte à l’hon­neur.

Le Matin - - SUISSE - Fa­bian Mu­hied­dine fa­bian.mu­hied­dine@le­ma­tin­di­manche.ch

C’est Ro­ger Nord­mann qui a fi­ni par re­mar­quer le dé­tail. «Au bout de quelques jours seule­ment», confie-t-il. Un dé­tail? La re­touche sur la pho­to n’est pas in­no­cente. Dans la ver­sion fran­çaise de son tous-mé­nages en fa­veur de la troi­sième ré­forme de l’im­po­si­tion des en­tre­prises (RIE III), l’Union suisse des arts et mé­tiers (USAM) a mo­di­fié une pho­to prise en oc­tobre der­nier lors du dé­pôt du ré­fé­ren­dum contre la ré­forme des en­tre­prises. Alors que sur la pho­to ori­gi­nale les so­cia­listes et les syn­di­cats portent une af­fiche qui re­prend «RIE III/NON» dans les trois langues, sur la pho­to re­tou­chée et pu­bliée dans le tout mé­nage, le mes­sage de­vient «Des em­plois? On s’en moque!» Dé­tail co­casse: la pho­to a été prise par les ré­fé­ren­daires et vo­lée sur leur site de cam­pagne.

Une at­taque de bonne guerre en cam­pagne? Pas de l’avis du PS qui dé­nonce qu’au­cune in­di­ca­tion ne per­met de se dou­ter que la pho­to a été re­tou­chée. La même bro­chure a dé­jà fait cou­ler beau­coup d’encre cette se­maine. Plu­sieurs so­cia­listes (les ma­gis­trats ge­ne­vois San­drine Sa­ler­no et An­to­nio Hod­gers dans la ver­sion fran­çaise) y sont pré­sen­tés comme pré­ten­du­ment en fa­veur de la ré­forme.

Le conseiller na­tio­nal Beat Jans (PS/BS) étu­die la pos­si­bi­li­té de por­ter plainte. Il fi­gure sur la pho­to et c’est lui qui est at­ta­qué dans le pe­tit texte qui l’ac­com­pagne. «C’est in­ac­cep­table, com­mente-t-il. On quitte le champ des ar­gu­ments. Il y a des li­mites. On n’a pas le droit de pu­blier n’im­porte quoi. Je consul­te­rai mon avo­cat dès lun­di pour dé­po­ser une plainte pour at­teinte à l’hon­neur.» Pour l’élu, il en va de sa cré­di­bi­li­té: «Si je suis contre RIE III, c’est jus­te­ment parce que je suis convain­cu que la ré­forme va af­fai­blir l’éco­no­mie et donc me­na­cer les em­plois. Qui va payer les trois mil­liards de francs que les grandes en­tre­prises ne paie­ront plus? Les per­sonnes phy­siques, à com­men­cer par les pa­trons de pe­tites en­tre­prises!» Ro­ger Nord­mann, le pré­sident du groupe so­cia­liste aux Chambres fé­dé­rales, ac­quiesce et parle de «mé­thodes ma­ni­pu­la­trices et men­son­gères à l’image du pro­jet»: «Je rap­pelle que 81% des PME ne font pas de bé­né­fices ou des bé­né­fices très faibles et que donc ce n’est pas à elles que pro­fi­te­ra cette ré­forme.»

À l’USAM, le pré­sident JeanF­ran­çois Rime (UDC/FR) dé­fend la bro­chure: «Le fond du pro­blème est vrai! Le PS at­taque les PME et l’em­ploi.» Et d’ajou­ter: «Dans une cam­pagne de vo­ta­tion, les gens sont as­sez grands pour se faire une vraie opi­nion au-de­là de cette pho­to.» Le conseiller na­tio­nal ac­cuse même le PS d’al­ler sur le ter­rain ju­ri­dique pour «évi­ter de par­ler du fond et des vé­ri­tables ar­gu­ments».

Pro­vo­ca­tion po­li­tique, simple er­reur ou dé­lit grave? Ni­co­las Capt, avo­cat spé­cia­li­sé dans les mé­dias, re­fuse de tran­cher. «Ça pose plu­sieurs ques­tions. D’abord, du point de vue de la pro­prié­té in­tel­lec­tuelle. Pour uti­li­ser une pho­to, il faut l’ac­cord de l’au­teur. Idem pour la mo­di­fier. En­suite, re­tou­cher une pho­to, sans l’in­di­quer et sans que ce­la saute aux yeux, est pro­blé­ma­tique. C’est une mé­thode à évi­ter.» Et l’at­teinte à l’hon­neur? «À voir. Nous sommes dans le contexte d’une lutte po­li­tique. Une chose est sûre: la per­son­na­li­té qui porte plainte doit être sur la pho­to.» Aux juges de tran­cher.

«Les gens sont as­sez grands pour se faire une vraie opi­nion au­de­là de cette pho­to» Jean-Fran­çois Rime, pré­sident de l’USAM

La grande pho­to a été prise par des so­cia­listes lors du dé­pôt du ré­fé­ren­dum contre RIE III en oc­tobre der­nier. En haut, c’est la co­pie re­tou­chée et pu­bliée dans le tous-mé­nages de l’USAM.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.