LE MÉ­NAGE, ÇA REND MA­LADE

PRO­DUITS D’EN­TRE­TIEN MAU­VAIS POUR LA SAN­TÉ

Le Matin - - LA UNE - PAS­CALE BIERI pas­cale.bieri@le­ma­tin.ch

Vous êtes al­ler­gique au mé­nage? Eh bien, c’est peu­têtre une bonne chose… pour votre san­té, en tout cas! En ef­fet, pout­ser, la­ver, faire briller le sol ou les vitres sem­ble­rait être aus­si voire plus dan­ge­reux que fu­mer. Se­lon une ré­cente étude nor­vé­gienne, pu­bliée dans le très sé­rieux «Ame­ri­can Jour­nal of Res­pi­ra­to­ry and Cri­ti­cal Care Me­di­cine», net­toyer ré­gu­liè­re­ment son in­té­rieur re­vien­drait à griller un pa­quet de ci­ga­rettes par jour pen­dant plu­sieurs an­nées.

Plus exac­te­ment, les cher­cheurs qui ont sui­vi du­rant vingt ans 6235 per­sonnes, âgées de 34 ans en moyenne au dé­but de l’ex­pé­rience, ont consta­té que faire le mé­nage, de ma­nière ré­gu­lière ou pro­fes­sion­nelle, ac­cé­lère le dé­clin du sys­tème pul­mo­naire. À tel point qu’au bout de deux dé­cen­nies les dé­gâts sont com­pa­rables à ceux oc­ca­sion­nés par la consom­ma­tion quo­ti­dienne d’un pa­quet de clopes. Ce qui dé­montre que l’usage de cer­tains pro­duits mé­na­gers, com­po­sés de par­ti­cules chi­miques, cause des dom­mages aux voies res­pi­ra­toires sur le long terme.

Sur­pre­nant? Pas vrai­ment, pour le Dr Al­ban Lo­vis, pneu­mo­logue au CHUV: «Tous les or­ganes dé­clinent avec le temps, ce qui est le cas des pou­mons. Mais le pro­ces­sus de dé­clin s’ac­cé­lère lors­qu’on est sou­mis à des agres­sions telles que fu­mée pas­sive, pous­sières ou pol­luants. On pen­sait que c’était éga­le­ment le cas avec les pro­duits d’en­tre­tien,

Cette étude confirme g que les aé­ro­sols ac­cé­lèrent le dé­clin des pou­mons» Dr Al­ban Lo­vis, pneu­mo­logue

no­tam­ment les aé­ro­sols. Main­te­nant, c’est confir­mé. C’est bien, car ce­la peut per­mettre d’être plus ac­tif au ni­veau de la pré­ven­tion.» Cer­tains sont par ailleurs plus sen­sibles que d’autres au ni­veau pul­mo­naire. «La bron­cho-pneu­mo­pa­thie chro­nique obs­truc­tive (BPCO) touche en­vi­ron 20 à 30% de la po­pu­la­tion ta­ba­gique, ajoute le mé­de­cin. Les per­sonnes qui savent qu’elles souffrent de ce pro­blème, ou qui ont ten­dance à tous­ser fré­quem­ment, de­vraient donc por­ter un masque lors­qu’elles font le mé­nage avec des pro­duits toxiques, aé­rer fré­quem­ment les pièces, et consul­ter en cas de symp­tômes res­pi­ra­toires per­sis­tants.» Se­lon l’étude, ce sont les femmes, sur­tout, qui se­raient tou­chées. Alors, ont-elles les pou­mons plus sen­sibles? En réa­li­té, ce se­rait plu­tôt une af­faire de sta­tis­tiques, se­lon le Dr Al­ban Lo­vis. «Très peu d’hommes ont été en­glo­bés dans cette re­cherche. Et, quand on a des pe­tits groupes, on peut fa­ci­le­ment sur ou sous-éva­luer une ca­té­go­rie.»

Peo­pleI­mages/Istock

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.