L’ASF PRÉ­SENTE SES EXCUSES

Le Matin - - SPORTS EXPRESS -

BI­NA­TIO­NAUX L’af­faire avait fait grand bruit: «Vou­lons-nous vrai­ment des bi­na­tio­naux?» avait dé­cla­ré Alex Mies­chler, se­cré­taire gé­né­ral de l’ASF au len­de­main de l’éli­mi­na­tion de la Suisse à la Coupe du monde. Gra­nit Xha­ka, un des lea­ders de la sé­lec­tion suisse, avait, dans la fou­lée, ex­pri­mé sa dé­cep­tion et le sen­ti­ment d’avoir été tra­hi par de tels propos. Le pré­sident de l’As­so­cia­tion suisse de foot­ball (ASF), Pe­ter Gillié­ron, a en­fin pris po­si­tion à ce su­jet hier à l’is­sue de la séance du co­mi­té cen­tral: «Nous re­gret­tons pro­fon­dé­ment que les ci­toyennes et ci­toyens bi­na­tio­naux se soient sen­tis dis­cré­di­tés et désa­voués à la suite d’une in­ter­view don­née par le se­cré­taire gé­né­ral de l’ASF. L’in­té­gra­tion et la promotion de tous les foot­bal­leuses et foot­bal­leurs, in­dé­pen­dam­ment de leur ori­gine et de leur na­tio­na­li­té, est un prin­cipe directeur et fon­da­men­tal de notre as­so­cia­tion». Le pré­sident de l’ASF ad­met aus­si que des er­reurs ont été com­mises. Il est conscient de leur im­pact mais sou­ligne que cela n’a ja­mais été sou­hai­té. «Nous al­lons nous li­vrer à une ana­lyse ap­pro­fon­die, dans tous les domaines, au cours des se­maines à ve­nir. Une re­mise en ques­tion des rôles et des res­pon­sa­bi­li­tés se­ra aus­si à l’ordre du jour»,

conclut Pe­ter Gillié­ron.

Pe­ter Gillié­ron a ad­mis que des er­reurs avaient été com­mises dans la ges­tion de l’af­faire des bi­na­tio­naux.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.