Lut­tons contre les sté­réo­types de genre, poi­sons de l’es­prit

Le Temps - - Débats - JEAN-CLAUDE DOMENJOZ EX­PERT D’ÉDU­CA­TION AUX MÉ­DIAS

Notre so­cié­té pro­meut l’éga­li­té entre hommes et femmes tant dans la vie pu­blique que pri­vée. Ce­pen­dant, les re­pré­sen­ta­tions so­ciales des rôles et des com­por­te­ments at­ten­dus des in­di­vi­dus en fonc­tion de leur sexe ont un im­pact cer­tain sur la réa­li­té. L’ins­tau­ra­tion de l’éga­li­té entre femmes et hommes passe par la prise de conscience de l’in­fluence des sté­réo­types de genre et leur trans­for­ma­tion.

Les sté­réo­types et pré­ju­gés sont des poi­sons de l’es­prit. Ils af­fectent, de ma­nière sou­vent in­cons­ciente, les re­la­tions entre les in­di­vi­dus. Ces idées toutes faites, ac­quises dès le plus jeune âge, dé­ter­minent les ma­nières de sen­tir, les at­ti­tudes et les orien­ta­tions de l’ac­tion des per­sonnes et des groupes vis-à-vis des autres dans leurs dif­fé­rences. Les sté­réo­types ont un ef­fet dé­ci­sif sur les rap­ports entre hommes et femmes, filles et gar­çons. Ils in­fluencent gran­de­ment leurs tra­jec­toires de vie et sont la cause de com­por­te­ments dis­cri­mi­na­toires et ir­res­pec­tueux. A l’ex­trême, ils sont le mo­teur de vio­lences sexuelles.

Le rôle de l’école pour construire une so­cié­té éga­li­taire est pri­mor­dial, mais pas seule­ment. Toutes les ins­ti­tu­tions et les professionnels qui ont un rôle de mé­dia­tion sont concer­nés. Les in­dus­tries cultu­relles, les mé­dias, les ins­ti­tu­tions édu­ca­tives et d’ani­ma­tion so­cio­cul­tu­relle ain­si que les or­ga­nismes de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle ont une res­pon­sa­bi­li­té par­ti­cu­lière pour lut­ter contre les sté­réo­types de genre. Il faut bien sûr sen­si­bi­li­ser les en­fants à cette pro­blé­ma­tique, dé­ve­lop­per leur sens cri­tique et les do­ter de com­pé­tences de base leur per­met­tant d’iden­ti­fier les sté­réo­types de genre. L’école a in­té­gré le dé­co­dage de la mise en scène de di­vers types de mes­sages dans son plan d’étude. Ce­pen­dant beau­coup reste à faire pour for­mer tout le corps en­sei- gnant à ces nou­velles pra­tiques pé­da­go­giques. Parce que l’école est lente à in­té­grer les in­no­va­tions pé­da­go­giques et que leurs ef­fets ne se dif­fusent que peu à peu dans la so­cié­té, on ne peut pas comp­ter seule­ment sur elle pour lut­ter contre les pré­ju­gés sexistes.

Les sté­réo­types sont par­tout. Ils se trans­mettent par les pro­duc­tions au­dio­vi­suelles de grande consom­ma­tion. Les sé­ries télé, les pu­bli­ci­tés, les clips mu­si­caux, la té­lé­réa­li­té, les jeux vi­déo, mais aus­si les ré­seaux so­ciaux et les conver­sa­tions entre amis sont rem­plies de re­pré­sen­ta­tions sté­réo­ty­pées, por­teuses de va­leurs, qui nous marquent de leur em­preinte, par la ré­pé­ti­tion. Le cli­ché, ex­pres­sion ou image fi­gée ba­na­li­sée par un usage fré­quent, consti­tue son vé­hi­cule idéal. L’image pho­to­gra­phique, par son pou­voir évo­ca­teur sans pa­reil, est son sup­port pri­vi­lé­gié. Pen­sons aux mo­dèles du corps idéal et de la beau­té for­més par l’om­ni­pré­sence de pho­to­gra­phies re­tou­chées et à leurs ef­fets consi­dé­rables dans la so­cié­té, qui va jus­qu’à la dif­fu­sion mas­sive de la chi­rur­gie es­thé­tique pour ten­ter de faire col­ler rêve et réa­li­té par la modification du corps même. Des femmes et des hommes, se font res­pec­ti­ve­ment gon­fler ar­ti­fi­ciel­le­ment les seins ou les fesses pour ré­pondre aux ca­nons es­thé­tiques du temps.

Alors, com­ment lut­ter contre les sté­réo­types? Prendre conscience de leur rôle et de leurs ef­fets sou­vent né­ga­tifs dans la vie so­ciale, ap­prendre à les iden­ti­fier, ne pas les re­pro- duire et, dans la me­sure du pos­sible, cher­cher à ame­ner d’autres à s’in­ter­ro­ger, tel pour­rait être le ca­ne­vas d’un pro­gramme vi­sant à lut­ter contre les sté­réo­types. Com­ment s’y prendre pour les dé­cons­truire? En ana­ly­sant ce qui est don­né à voir et à en­tendre. En se de­man­dant, mé­thode simple et ef­fi­cace, pour­quoi on nous montre ce­ci plu­tôt que ce­la, et quels ef­fets pour­raient être vi­sés par ces re­pré­sen­ta­tions. La pro­duc­tion de conte­nus et de dis­cours al­ter­na­tifs de­vrait com­plé­ter la dé­cons­truc­tion des mes­sages.

Vu leurs ef­fets toxiques, il est né­ces­saire que de larges mi­lieux se mo­bi­lisent pour ou­tiller chaque in­di­vi­du des moyens de dé­bus­quer les sté­réo­types de genre et dé­ve­lop­per leur pos­ture cri­tique, che­min vers une so­cié­té éga­li­taire. L’édu­ca­tion aux mé­dias, ce n’est pas seule­ment l’af­faire de l’école.

L’image pho­to­gra­phique, par son pou­voir évo­ca­teur sans pa­reil, est le sup­port pri­vi­lé­gié du sté­réo­type

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.