La chute d’un géant du mar­ché pu­bli­ci­taire

Le Temps - - Economie & Finance - M. M.

La ré­gie pu­bli­ci­taire a fait la pluie et le beau temps sur la presse ro­mande. Mais dans un contexte de crise des mé­dias, ses er­reurs stra­té­giques lui ont été fa­tales.

1868 L’agence al­le­mande d’an­nonces pu­bli­ci­taires In­ser­tion­sa­gen­tur Haa­sen­stein & Vo­gler ouvre une fi­liale à Bâle.

1917 L’en­tre­prise adopte le nom «Pu­bli­ci­tas». 1930 Le siège est trans­fé­ré à Lau­sanne.

1989 L’en­tre­prise compte 30 so­cié­tés et 3450 em­ployés et dé­tient des parts mi­no­ri­taires dans plu­sieurs jour­naux. Pour la pre­mière fois, le chiffre d’af­faires dé­passe 2 mil­liards de francs.

2013 An­née noire pour le groupe, qui entre dans les chiffres rouges avec 5,9 mil­lions de francs de perte.

2 avril 2014 Pu­bliG­roupe vend Pu­bli­ci­tas 10 mil­lions au conglo­mé­rat mu­ni­chois Au­re­lius Equi­ty Op­por­tu­ni­ties. Août 2014 Pu­bliG­roupe est re­pris par Swiss­com, qui lorgne sur le site Lo­cal.ch.

Jan­vier 2015 Le groupe NZZ se re­tire de Pu­bli­ci­tas.

Fin 2016 Au­re­lius vend Pu­bli­ci­tas à deux cadres, Jörg Nürn­berg et Cars­ten Brink­meier. Les li­qui­di­tés manquent et les banques ne veulent pas en­trer en ma­tière.

Fé­vrier 2018 Pu­bli­ci­tas signe un contrat avec Tha­los In­vest­ment, au Luxem­bourg, qui s’en­gage à as­su­rer son flux de li­qui­di­tés. En pa­ral­lèle, elle dit tra­vailler sur un nou­veau mo­dèle éco­no­mique.

25 avril 2018 Ta­me­dia an­nonce la fin de ses re­la­tions avec Pu­bli­ci­tas en raison des re­tards de paie­ment. Rin­gier fait de même.

30 avril 2018 Les titres de Ro­man­die Com­bi (La Li­ber­té, Le Nou­vel­liste, Le Quo­ti­dien ju­ras­sien, Le Jour­nal du Ju­ra, ArcIn­fo) quittent Pu­bli­ci­tas pour la ré­gie Gass­mann Me­dia.

11 mai 2018 Pu­bli­ci­tas an­nonce sa faillite.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.