À GS­TAAD, LES PLAI­SIRS DE L’HI­VER EN VI­SION PANORAMIQUE

Le Temps - - TOURISME - PAR MAR­TIN AU­GER

Une fois la neige ve­nue, le pe­tit vil­lage ber­nois ré­vèle de mul­tiples atours, au­then­tiques et dans le res­pect de la tra­di­tion mon­ta­gnarde

◗ Elle est à l’image d’une star in­ter­na­tio­nale qui cultive son jar­din se­cret. Si Gs­taad est ré­pu­tée dans le monde en­tier pour son charme chic et son luxe dis­cret, elle n’en ou­blie pas ses ra­cines. Per­chée à 1050 mètres d’al­ti­tude, la cé­lèbre sta­tion de sports d’hi­ver de l’Ober­land ber­nois n’aime pas les faux-sem­blants, ni les éti­quettes. Elle sait se mon­trer pres­ti­gieuse pour ses hôtes de marque, mais aus­si pai­sible pour les amou­reux d’une na­ture au­then­tique et les épi­cu­riens. Car Gs­taad aime faire plai­sir… sans res­tric­tions.

En ce dé­but du mois de no­vembre, à six se­maines du coup d’en­voi de la sai­son hi­ver­nale, Gs­taad re­vêt de nou­veaux atours. Le tra­jet par­mi les cha­lets – dont cer­tains datent du XIVe siècle – est su­bli­mé par les re­flets d’or éphé­mères de la na­ture. La neige tom­bée en abon­dance sur les som­mets vient com­plé­ter ce ta­bleau pa­ra­di­siaque. Gs­taad glisse tran­quille­ment vers l’hi­ver, mais ne s’en­dort pas. Dans quelques se­maines, elle de­vien­dra ce co­con oua­té si cher aux vi­si­teurs. Comme à son ha­bi­tude, la sta­tion de sports d’hi­ver s’ap­prête à leur of­frir une pa­ren­thèse de dé­tente avec la même exi­gence d’ac­cueil et de qua­li­té.

DU PLAI­SIR À L’ÉTAT PUR

Car sous ses airs de pe­tit vil­lage de mon­tagne, Gs­taad peut se tar­guer de pro­po­ser une large pa­lette d’ac­ti­vi­tés hi­ver­nales, de la plus in­ti­miste à la plus sen­sa­tion­nelle. Ain­si, dès la fin du mois d’oc­tobre jus­qu’à dé­but mai, la ré­gion dé­roule plus de 200 ki­lo­mètres de pistes de ski à tra­vers les pâ­tu­rages de moyenne mon­tagne comme sur les neiges éter­nelles du Gla­cier 3000. A plus de 3000 mètres d’al­ti­tude, de­puis le res­tau­rant des­si­né par le star­chi­tecte suisse Ma­rio Bot­ta, cet écrin gla­cé offre une vi­sion panoramique sur les my­thiques som­mets al­pins.

Le do­maine n’ou­blie per­sonne. Les ama­teurs de sen­sa­tions fortes af­fron­te­ront la piste lé­gen­daire du Ti­ger Run sur le Was­sern­grat, l’une des plus raides de Suisse. Quant aux amou­reux des grands es­paces, ils vont se perdre dans la beau­té sau­vage du Rin­der­berg ou au Saa­ners­loch­grat. Le do­maine du Saa­ners­loch se niche au coeur du parc hi­ver­nal de Gs­taad. Avec ses 105 ki­lo­mètres de pistes re­liant Saa­nenmö­ser, Zwei­sim­men et Schön­ried, le do­maine offre une mul­ti­tude de pistes bleues et rouges, ain­si que de nom­breux bars al­pins et des res­tau­rants.

UNE TÉLÉCABINE IN­ÉDITE

Dès le 15 dé­cembre 2018, le Saa­ners­loch vous ré­serve une nou­veau­té mon­diale avec l’inau­gu­ra­tion d’une toute nou­velle télécabine conçue avec ses ins­tal­la­tions avec toit panoramique en verre. Une oc­ca­sion rê­vée et ex­clu­sive d’ad­mi­rer les cimes al­pines avant de dé­va­ler les pistes. A Gs­taad, l’adré­na­line ne se pro­cure pas que sur deux lattes ou sur une planche. C’est aus­si des des­centes en VTT d’hi­ver avec des «Fat Bikes» sur les 10 trails amé­na­gés. Un nou­veau sport hi­ver­nal qui se­ra à l’hon­neur du Snow Bike Fes­ti­val en jan­vier 2019.

L’hi­ver à Gs­taad, ce n’est pas seule­ment l’adré­na­line pro­cu­rée par la dé­cli­vi­té des champs de pou­dreuse. C’est aus­si la joie d’en­tendre les pas qui crissent sur la neige fraîche. Ou tout sim­ple­ment l’ex­tase de dé­bran­cher d’un quo­ti­dien stres­sant pour lais­ser libre cours à ses pen­sées. Les 180 km de sen­tiers de ran­don­née sont au­tant d’oc­ca­sions de se res­sour­cer. Fa­ciles et adap­tés, ces sen­tiers hi­ver­naux vous im­mergent dans une na­ture al­pine in­tacte à la dé­cou­verte d’un pa­tri­moine an­ces­tral. Ils se pra­tiquent seul ou en fa­mille, à pied ou à ra­quettes. Dans Gs­taad glisse tran­quille­ment vers l’hi­ver, mais ne s’en­dort pas cette quête de si­lence, Gs­taad pro­pose plus de 80 ki­lo­mètres de trails de ran­don­née à ra­quettes en pleine na­ture.

DES CHE­MINS DE RAN­DON­NÉE POUR DÉ­BRAN­CHER

A l’ins­tar du Laue­nen Rohr. Cette ran­don­née hi­ver­nale de 2h30 fi­gure par­mi les plus idyl­liques. De­puis l’ar­rêt de bus Rohr­brücke, l’iti­né­raire tra­verse la ré­serve na­tu­relle de Rohr avant d’ar­ri­ver au lac de Laue­nen. De là, il vous faut en­core mar­cher cinq mi­nutes avant de ga­gner l’au­berge Boch­te­hus Beiz­li. Une pre­mière étape pour re­prendre des forces en se ré­chauf­fant de­vant le poêle à bois. Le che­min tra­verse en­suite les pâ­tu­rages en­nei­gés pour vous ra­me­ner à votre point de dé­part. La ran­don­née du Laue­nen Rohr est idéale pour les amou­reux d’une na­ture sau­vage et les fa­milles. C’est d’ailleurs l’iti­né­raire pri­vi­lé­gié des connais­seurs de la ré­gion.

En hi­ver, elle dé­fie les skieurs de fond, de piste ou de ran­don­née ain­si que les ama­teurs de VTT d’hi­ver les plus émé­rites. La sta­tion en­chante les bon-vi­vants ve­nues ba­ti­fo­ler dans les éten­dues blanches et ra­vit les pa­pilles des gas­tro­nomes. Pe­tit écrin al­pin, Gs­taad dé­voile ses atouts au gré des en­vies de ses vi­si­teurs. Mais ja­mais d’en­trée de jeu. Celles et ceux qui la vi­sitent le savent bien: un sé­jour ici ne res­sem­ble­ra ja­mais au pré­cé­dent. Car Gs­taad est gé­né­reuse. Elle dé­roule sa pa­lette d’ac­ti­vi­tés hi­ver­nales sans res­tric­tions. Aux vi­si­teurs de fa­çon­ner leur sé­jour à leur image.

PA­RA­DIS DES SENS

Lorsque les cuisses chauffent et que le froid pique le nez, il n’y a rien de mieux que de re­prendre des forces dans l’une des nom­breuses au­berges qui se trouvent au bout du che­min. Avec leurs ter­rasses, elles in­vitent aux bains de so­leil tout en vous of­frant une vue panoramique sur les plus beaux som­mets al­pins. Pour­quoi pas au som­met de l’Eg­gli ? A seule­ment quelques mi­nutes du centre de Gs­taad, la télécabine vous hisse à 1600 mètres d’al­ti­tude. De là, un jo­li che­min de ran­don­née en boucle vous em­mène jus­qu’au res­tau­rant de l’Eg­gli, qui offre une vue im­pre­nable. Les plus pru­dents re­gagnent la val­lée en télécabine. Les autres op­te­ront pour une des­cente en luge.

Les bols d’air pur et les sen­sa­tions fortes creusent les es­to­macs. Avec sa cen­taine de res­tau­rants, dont 14 sont co­tés au pres­ti­gieux GaultMillau, Gs­taad dé­cline l’art cu­li­naire sous toutes ses formes pour ré­pondre aux at­tentes de tous les pa­lais. La sta­tion al­pine su­blime la cui­sine tout en res­tant bonne vi­vante. De la pe­tite au­berge d’al­page à la table d’un grand chef pri­mé, Gs­taad s’offre à tous les épi­cu­riens re­cher­chant une cui­sine de qua­li­té, au­then­tique et dans le res­pect des tra­di­tions al­pines. Hi­ver comme été, Gs­taad a mille vi­sages. Il ne reste qu’à choi­sir le vôtre. ▅

(GS­TAAD TOU­RISME)

En­ve­lop­pé de blanc, le pe­tit vil­lage ber­nois ré­vèle de mul­tiples atours, au­then­tiques et dans le res­pect de la tra­di­tion mon­ta­gnarde.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.