Les se­crets de Strat­for

Sept - - Sommaire -

Wi­ki­leaks a com­men­cé la pu­bli­ca­tion des do­cu­ments Strat­for le 27 fé­vrier 2012. Deux ans plus tard, l’or­ga­ni­sa­tion de Ju­lian As­sange a pu­blié 5’543’061 mails. Les pre­mières ré­vé­la­tions concernent des dé­lits d’ini­tiés com­mis par Strat­for avec un an­cien de Gold­man Sachs à tra­vers une struc­ture off­shore créée pour l’oc­ca­sion. La cor­res­pon­dance in­ter­dite de Strat­for four­mille d’in­for­ma­tions plau­sibles mais in­vé­ri­fiables, (une di­zaine de fonc­tion­naires des ser­vices se­crets pa­kis­ta­nais (ISI) sa­vaient où Ous­sa­ma ben La­den avait trou­vé re­fuge avant d’être abat­tu par des com­man­dos de la ma­rine amé­ri­caine), d’autres in­vrai­sem­blables (le corps du lea­der d’al-qaï­da n’au­rait pas été je­té à la mer mais ex­pé­dié vers une base de l’air Force aux Etats-unis). Pour don­ner plus de poids à ses ré­vé­la­tions, Wi­ki­leaks s’as­so­cie à des di­zaines de grands jour­naux de la pla­nète ( l’es­pres­so, la Re­pub­bli­ca, ARD, Rol­ling Stone, Ta Nea, the Hin­du Time, Ma­lai­sia To­day) à qui il dis­tille sa­vam­ment ses in­for­ma­tions. Les «Yes men» eux-mêmes sont de la par­tie, les ac­ti­vistes du ca­nu­lar or­ga­nisent une sneak pre­view (une avant­pre­mière) avec cer­tains do­cu­ments Strat­for. Ynet­news, l'une des prin­ci­pales agences d’in­for­ma­tion is­raé­liennes, pu­blie des cour­riels in­ternes de res­pon­sables de Strat­for qui évoquent d’étranges tran­sac­tions: en 2008, Is­raël au­rait trans­mis à la Rus­sie les «codes de liai­son de don­nées» de drones ven­dus à la Géor­gie, en échange la Rus­sie au­rait re­mis les «codes des sys­tèmes de dé­fense an­ti­mis­sile Tor-m1 ven­dus à l’iran». Le même cour­riel ajoute que pen­dant la guerre de 2008 en Os­sé­tie du Sud, la Géor­gie «s’est ren­due compte que leurs drones ont été com­pro­mis».

In­ter­na­tio­nal Bu­si­ness Times ré­vèle le chan­tage des Tchèques sur le point de cla­quer la porte de L’OTAN s’ils n’ob­te­naient pas un sys­tème de dé­fense an­ti­mis­siles et des F-16 prêts à être uti­li­sés contre la Rus­sie. Bu­si­ness In­si­der ré­vèle éga­le­ment que Ben­ja­min Ne­ta­nya­hu ren­seigne Strat­for. Le pre­mier mi­nistre is­raé­lien a ré­vé­lé à Start­for les pro­jets d’as­sas­si­nat du chef du Hez­bol­lah, Has­san Nas­ral­lah et son in­ten­tion de dé­cla­rer uni­la­té­ra­le­ment une guerre contre l’iran. Le jour­nal li­ba­nais Al Akh­bar re­vient quant à lui sur les rap­ports pri­vi­lé­giés entre Strat­for et James F. Smith, l’an­cien di­rec­teur de la mul­ti­na­tio­nale de la sé­cu­ri­té Bla­ck­wa­ter, qui au­rait par­ti­ci­pé à la traque et à l’as­sas­si­nat du di­ri­geant li­byen Mouam­mar Kadha­fi. Strat­for s’est ain­si dé­ployée sur toute la pla­nète. Au Ve­ne­zue­la, elle se­rait en contact avec des res­pon­sables po­li­tiques qui en­chaî­naient les ten­ta­tives de coup d’etat contre Hu­go Cha­vez. Se­lon le Times of In­dia, à la de­mande de la mul­ti­na­tio­nale amé­ri­caine Dow Che­mi­cal, elle es­pion­ne­rait les ma­ni­fes­ta­tions de Bho­pal qui ré­clament ré­pa­ra­tion après la ca­tas­trophe écologique aux vingt-deux mille vic­times. Le Min­nea­po­lis Star Tri­bune af­firme, preuves à l’ap­pui, que Co­ca-co­la avait de­man­dé à Strat­for de sur­veiller les ac­ti­vi­tés d’op­po­sants à tout évé­ne­ment ma­jeur par­rai­né par elle comme les Jeux olym­piques d’hi­ver à Van­cou­ver en 2010.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.