Une com­pé­ti­tion pour dé­ni­cher les meilleurs pi­rates in­for­ma­tiques

Les sur­doués du ha­cking sont très re­cher­chés par les sec­teurs pri­vés et pu­blics pour as­su­rer leur sé­cu­ri­té

Tribune de Geneve - - SUISSE - Lu­cie Mon­nat

Sur­see ( LU) ac­cueille dès au­jourd’hui la fi­nale du très mo­derne Cy­ber Se­cu­ri­ty Chal­lenge, une com­pé­ti­tion des­ti­née à dé­par­ta­ger les meilleurs ha­ckers de Suisse. Des re­pré­sen­tants d’en­tre­prises du sec­teur pri­vé et pu­blic se­ront pré­sents jus­qu’à di­manche. Outre les hon­neurs, les 20 finalistes au­ront peut-être l’oc- Bern­hard Tel­len­bach ca­sion de dé­cro­cher un em­ploi.

Sou­te­nir et en­ga­ger des pi­rates in­for­ma­tiques? Au­tant dé­rou­ler le ta­pis rouge avant de lais­ser en­trer le loup dans la ber­ge­rie! «Le terme «ha­cker» pos­sède une conno­ta­tion né­ga­tive, nuance Bern­hard Tel­len­bach, membre du ju­ry et pré­sident de l ’ as­so­cia­tion or­ga­ni­sa­trice Swiss Cy­ber Storm. En réa­li­té, il s’agit de per­sonnes ex­pertes en sé­cu­ri­té in­for­ma­tique.»

Dans le monde d’In­ter­net, les «mau­vais» ha­ckers cô­toient les «bons»: les pre­miers forcent illé­ga- le­ment les sys­tèmes in­for­ma­tiques dans le but d’en vo­ler des don­nées, les se­conds s’ef­forcent de construire les pro­tec­tions les plus ef­fi­caces pos­sibles contre les in­trus. Le concours ne to­lère d’ailleurs pas la pre­mière ca­té­go­rie: un can­di­dat cou­pable d’un acte illé­gal ne peut par­ti­ci­per.

Grand manque

La pre­mière phase du concours a réuni 201 par­ti­ci­pants et a eu lieu sur une plate-forme In­ter­net. A Sur­see, les jeunes ta­lents se­ront sou­mis à di­verses épreuves qui tes­te­ront, dans un temps li­mi­té, leurs ap­ti­tudes à maî­tri­ser cer­tains pro­grammes, ré­soudre des pro­blèmes, re­pé­rer des failles dans un sys­tème et sa­voir com­ment y re­mé­dier. Des ca­pa­ci­tés au­jourd’hui très re­cher­chées par de nom­breux employeurs, dans les banques, la grande in­dus­trie, la re­cherche ou en­core les pou­voirs pu­blics.

Comme la plu­part des pays eu­ro­péens, la Suisse manque cruel­le­ment de per­son­nel spé­cia­li­sé dans la sé­cu­ri­té in­for­ma­tique. Les cas de cy­be­rat­taques sont de­ve­nus ré­gu­liers, à l’exemple ré­cent, sur­ve­nu il y a quelques jours, du vol de don­nées d’un site de ren­contre ré­ser­vé aux per­sonnes en re­cherche d’aven­tures ex­tracon­ju­gales. Les pi­rates ont pu­blié des di­zaines de mil­liers de noms sur la Toile, dont ceux d’em­ployés des ser­vices du Vatican, des Na­tions Unies… et même de l’ad­mi­nis­tra­tion vau­doise. La si­tua­tion de­vient ur­gente. «De nom­breuses en­tre­prises sont en train d’in­ves­tir d’im­por­tantes sommes d’ar­gent pour ren­for­cer leur sé­cu­ri­té», ré­vèle Bern­hard Tel­len­bach. Or comme dans la plu­part des for­ma­tions du do­maine des MINT (ma­thé­ma­tique, in­for­ma­tique, sciences na­tu­relles et tech­nique), les can­di­dats ne se ra­massent pas à la pelle. «Il s’agit d’une for­ma­tion tech­nique qui re­quiert de plus une spé­cia­li­sa­tion», ex­plique l’in­for­ma­ti­cien. Ré­sul­tat, ce sont sur­tout les spé­cia­listes au bé­né­fice d’une ex­pé­rience pra­tique qui manquent. L’as­so­cia­tion Swiss Cy­ber Storm, fon­dée en 2012, s’est ain­si fixé pour but de mo­ti­ver les ta­lents à s’en­ga­ger dans la voie de la cy­ber­sé­cu­ri­té. Rai­son pour la­quelle la com­pé­ti­tion vise en par­ti­cu­lier de très jeunes in­for­ma­ti­ciens, âgés de 14 à 30 ans. La Con­fé­dé­ra­tion, cons­ciente de la pé­nu­rie, a ju­gé l’idée ex­cel­lente; le Dé­par­te­ment fé­dé­ral des af­faires étran­gères ( DFAE) et ce­lui des Fi­nances (DFF) sou­tiennent la ma­ni­fes­ta­tion, de même que des Hautes Ecoles, à l’ins­tar de celles de sciences ap­pli­quées de Zu­rich et de Berne.

Six pays

Les di x g a g nants f or me­ront l’équipe suisse pour le pre­mier Eu­ro­pean Cy­ber Se­cu­ri­ty Chal­lenge, réunis­sant six pays, l’Al­le­magne, l’Au­triche, l’An­gle­terre, l’Es­pagne, la Rou­ma­nie et la Suisse. Les épreuves ul­times au­ront lieu à la fin d’oc­tobre au Pa­lais de la culture et des congrès (KKL) de Lu­cerne.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.