Un audit met en cause la ges­tion de l’Hô­pi­tal fribourgeois

Tribune de Geneve - - MONDE -

Le gou­ver­ne­ment, le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion et les syn­di­cats ré­agissent dif­fé­rem­ment

La ges­tion fi­nan­cière de l’HFR (Hô­pi­tal fribourgeois) est mise en cause par un audit réa­li­sé par l’Ins­pec­tion des fi­nances (IF). Le Conseil d’État fribourgeois de­mande au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’HFR de lui pré­sen­ter des me­sures jus­qu’à fin août.

«Ce rap­port confirme les doutes» que le Conseil d’État avait sur la ges­tion fi­nan­cière de l’éta­blis­se­ment, a dé­cla­ré ven­dre­di Georges Go­del, di­rec­teur des Fi­nances. Plu­sieurs la­cunes ont été re­le­vées dans la comp­ta­bi­li­té ana­ly­tique, dans l’éta­blis­se­ment du bud­get et dans la ma­nière d’in­ves­tir qui n’est pas co- hé­rente. Dans le dé­tail, la comp­ta­bi­li­té ana­ly­tique est «dif­fi­ci­le­ment ex­ploi­table», car elle n’est pas uti­li­sée comme ou­til de ges­tion, et ne pré­voit pas de mé­ca­nisme pour vé­ri­fier les don­nées ou s’as­su­rer de leur plau­si­bi­li­té. Elle se li­mite à «agré­ger des don­nées», a ex­pli­qué Irène Moul­let, cheffe du Ser­vice de l’IF.

Par ailleurs, le pro­ces­sus d’éta­blis­se­ment du bud­get ne re­pose sur au­cune pro­cé­dure for­ma­li­sée. «Les uni­tés sont peu im­pli­quées, ce qui en­traîne de grandes im­pré­ci­sions dans la bud­gé­ti­sa­tion des charges de per­son­nel», qui re­pré­sentent 70% des coûts. Elles ne re­çoivent au­cune consigne ou ob­jec­tif à at­teindre en termes bud­gé­taires et sont donc dé­res­pon­sa­bi­li­sées. «La pla­ni­fi­ca­tion des in­ves­tis­se­ments re­cèle aus­si un grand po­ten­tiel d’amé­lio­ra­tion», a ajou­té Irène Moul­let. L’audit a aus­si re­le­vé plu­sieurs in­co­hé­rences entre les dif­fé­rentes listes d’in­ves­tis­se­ment.

Au ni­veau des charges sa­la­riales, un autre rap­port réa­li­sé par le Ser­vice du per­son­nel et d’or­ga­ni­sa­tion (SPO), en ap­pui à l’IF, montre que l’HFR est «gé­né­ra­le­ment plus gé­né­reux que l’ad­mi­nis­tra­tion cen­trale can­to­nale dans l’at­tri­bu­tion de classes de trai­te­ment pour les em­ployés des fonc­tions ad­mi­nis­tra­tives et tech­niques».

En réaction, le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du HFR es­time que les fon­de­ments de cer­taines af­fir­ma­tions de l’audit, no­tam­ment sur la po­li­tique sa­la­riale, sont à re­la­ti­vi­ser. Se­lon lui, un sou­tien éta­tique com­plé­men­taire est «in­dis­pen­sable pour per­mettre un dé­ve­lop­pe­ment har­mo­nieux de l’hô­pi­tal». Du cô­té syn­di­cal, on de­mande la dé­mis­sion du pré­sident du conseil. «Le per­son­nel n’as­su­me­ra pas les man­que­ments du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion», a in­di­qué le Syn­di­cat des ser­vices pu­blics (SSP). Cet audit montre «la ges­tion to­ta­le­ment dé­fi­ciente de la part du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion».

L’HFR est dans une si­tua­tion fi­nan­cière dif­fi­cile, avec une perte cu­mu­lée de 21,7 mil­lions de francs au 31 dé­cembre 2017. L’ins­ti­tu­tion s’est sé­pa­rée de sa di­rec­trice, Clau­dia Käch, un audit ayant consta­té son iso­le­ment, pro­vo­qué par un style de conduite au­to­ri­taire. Marc De­vaud, qui as­su­rait l’in­té­rim à la tête de l’éta­blis­se­ment de­puis fin fé­vrier, a été nom­mé fin juin pour la rem­pla­cer.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.