Une hy­po­cri­sie utile sur l’adop­tion

Tribune de Geneve - - SUISSE - Florent Qui­que­rez Ru­brique Suisse

Des en­fants arc-en-ciel, la Suisse en compte des mil­liers. Au­tant de filles et de gar­çons pour qui avoir deux pa­pas ou deux ma­mans est quelque chose de ba­nal. Mais sur cette réa­li­té, les au­to­ri­tés ont long­temps fer­mé les yeux. Les cinq pre­miers en­fants arc-en-ciel of­fi­ciel­le­ment re­con­nus en Ro­man­die sont donc à sou­li­gner: c’est une vraie avan­cée so­cié­tale. De­puis le 1er jan­vier, l’adop­tion est au­to­ri­sée dans les couples ho­mo­sexuels pour au­tant qu’il s’agisse de l’en­fant du par­te­naire. L’adop­tion d’en­fants tiers est tou­jours in­ter­dite, alors qu’elle est au­to­ri­sée pour les cé­li­ba­taires. Une bi­zar­re­rie qui de­vrait tom­ber dans quelques an­nées avec la ré­vi­sion de la loi sur le «ma­riage pour tous». Cer­tains es­prits cha­grins re­grettent un manque de cou­rage des au­to­ri­tés po­li­tiques qui n’osent pas al­ler plus vite en be­sogne. Dé­jà ils s’énervent que la pro­créa­tion mé­di­ca­le­ment as­sis­tée ou la ges­ta­tion pour au­trui res­tent in­ter­dites et soient re­lé­guées aux ca­lendes grecques. Alors que c’est une réa­li­té pour la ma­jo­ri­té des ho­mo­sexuels. Pas be­soin d’études en bio­lo­gie pour le per­ce­voir. Cette pru­dence qua­li­fiée à tort d’hy­po­cri­sie est pour­tant né­ces­saire. Dans un pays, où les consen­sus mous prennent le pas sur les ré­formes spec­ta­cu­laires, la mé­thode a un mé­rite in­dé­niable: elle per­met de faire avan­cer le dos­sier. Pe­tit à pe­tit, c’est vrai, mais sans faire de vagues. Ce qui n’est pas un mal. Il suf­fit de je­ter un coup d’oeil dans l’Hexa­gone pour s’en rendre compte.

Face à la vo­lon­té du gou­ver­ne­ment fran­çais d’im­po­ser le «ma­riage pour tous», «La Ma­nif pour tous» a mo­bi­li­sé les foules, en­traî­nant des po­lé­miques, avec les dé­ra­pages qui vont avec. En Suisse, rien de tel. Le ré­fé­ren­dum n’a même pas abou­ti pour s’op­po­ser à ce qui était il y a quelques an­nées en­core in­ima­gi­nable: l’adop­tion pour les ho­mo­sexuels.

Les ques­tions so­cié­tales prennent du temps. Tant mieux pour ces en­fants arc-en-ciel. Ils ob­tiennent ain­si la re­con­nais­sance lé­gale de leurs pa­rents, mais ils sont aus­si pré­ser­vés de dé­bats au po­ten­tiel des­truc­teur. Une double pro­tec­tion: ju­ri­dique et émo­tion­nelle.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.