Une ex­po de ca­davres met Lau­sanne en émoi

Après «Bo­dy Worlds» l’an pas­sé à Ge­nève, «Bo­dies Ex­hi­bi­tion» sus­cite la contro­verse. Les au­to­ri­tés et la jus­tice sont saisies

Tribune de Geneve - - SUISSE - Laurent An­to­noff

Des sque­lettes, des membres, des cer­veaux, des nerfs, des coeurs, des pou­mons, des corps en­tiers… Beau­lieu, à Lau­sanne, va se trans­for­mer en mu­sée des cu­rio­si­tés du 19 au 21 oc­tobre pro­chain, en ac­cueillant «Bo­dies Ex­hi­bi­tion». Une ex­po­si­tion ac­tuel­le­ment pré­sen­tée à Berne et qui sus­cite la po­lé­mique, no­tam­ment sur l’ori­gine de tous ces ca­davres. «Des membres du mou­ve­ment Fa­lun Gong exé­cu­tés», se­lon cer­tains. «Des corps lé­gués en toute lé­ga­li­té», se­lon les or­ga­ni­sa­teurs. La jus­tice vau­doise et les au­to­ri­tés lau­san­noises sont saisies.

Une in­ter­dic­tion plane

«Si tout est en règle, nous n’au­rons rien à re­pro­cher à cette ex­po­si­tion. Cha­cun se­ra libre d’al­ler la vi­si­ter à sa guise, en son âme et conscience. Mais si tel n’est pas le cas, alors nous de­man­dons qu’elle soit in­ter­dite à Lau­sanne.» Do­mi­nique Jo­ris est char­gé des in­ter­ven­tions et des dos­siers ju­ri­diques à ACAT-Suisse (Ac­tion des chré­tiens pour l’abo­li­tion de la tor­ture et de la peine de mort). C’est cette or­ga­ni­sa­tion qui a dé­non­cé pé­na­le­ment «Bo­dies Ex­hi­bi­tion» à Berne. Elle a fait de même au­près du Mi­nis­tère pu­blic vau­dois.

ACAT-Suisse de­mande que l’or­ga­ni­sa­teur de l’ex­po­si­tion dé­voile l’ori­gine des corps ex­po­sés et dé­montre qu’il a bien toutes les au­to­ri­sa­tions né­ces­saires, des per­sonnes dé­cé­dées ou de leurs proches, pour les ex­po­ser au pu­blic. «Si un seul de ces do­cu­ments ve­nait à man­quer, à nos yeux, cette ex­po­si­tion ne pour­ra pas se te­nir à Beau­lieu.» L’or­ga­ni­sa­teur de­vra aus­si ou­vrir ses livres de comptes et as­su­rer qu’il ne fait pas com­merce de ces corps. ACAT-Suisse a éga­le­ment adres­sé une lettre au Conseil d’État et à la Mu­ni­ci­pa­li­té de Lau­sanne. «Au vu de ces nou­veaux élé­ments, nous avons sol­li­ci­té l’or­ga­ni­sa­teur et at­ten­dons des ré­ponses avant de nous dé­ter­mi­ner, se­lon toute vrai­sem­blance en dé­but de se­maine pro­chaine», confie le syn­dic, Gré­goire Ju­nod.

Du cô­té des or­ga­ni­sa­teurs, on clame la bonne foi. «J’ai en­ten­du par­ler de toutes ces cri­tiques, mais elles ne sont pas fon­dées», ré­agit le Néer­lan­dais Jan van Ber­ger. Le res­pon­sable de la ve­nue de «Bo­dies Ex­hi­bi­tion» en Suisse livre plus d’in­for­ma­tions. «Cette ex­po­si­tion s’est dé­jà te­nue aux Pays-Bas ou en Bel­gique. Aux Pays-Bas, nous avons pu prou­ver lors d’un pro­cès que tout était en règle. Nous dis­po­sons de tous les do­cu­ments né­ces­saires pour chaque corps. Nous les avons d’ailleurs trans­mis à la po­lice ber­noise. Tout est en règle», as­sure l’Al­le­mand Hu­bert Hup­pertz. Se­lon lui, les corps pro­viennent de don­neurs vo­lon­taires amé­ri­cains. «Nous avons pas­sé la douane en Suisse avec ces corps plas­ti­nés (ndlr: tech­nique vi­sant à pré­ser­ver des tis­sus bio­lo­giques en rem­pla­çant les dif­fé­rents li­quides or­ga­niques par du si­li­cone) en toute lé­ga­li­té.»

Les corps sont ceux de don­neurs vo­lon­taires amé­ri­cains, pas de dis­si­dents chi­nois qui au­raient été exé­cu­tés Hu­bert Hup­pertz Coor­ga­ni­sa­teur de l’ex­po­si­tion

Di­gni­té des corps «in­tacte»

À en lire le pros­pec­tus de l’ex­po­si­tion, son but se­rait de «trans­mettre la science ana­to­mique aux vi­si­teurs in­té­res­sés – en par­ti­cu­lier les classes d’école». Ce se­rait aus­si «l’oc­ca­sion idéale de sti­mu­ler les dis­cus­sions sur les dons d’or­gane, le can­cer, le si­da, l’abus d’al­cool et de ni­co­tine, ain­si que sur les mau­vaises ha­bi­tudes ali­men­taires». Tout en met­tant un point d’hon­neur à conser­ver in­tacte la di­gni­té des corps: «Les per­sonnes ex­po­sées, des don­neurs d’or­ganes, sont pré­sen­tées comme l’étu­diant en mé­de­cine les trou­ve­rait sur les tables de dis­sec­tion.»

Ce n’est pas la pre­mière fois qu’une ex­po­si­tion de corps hu­mains sus­cite la po­lé­mique. «Bo­dy Worlds», pré­sen­tée il y a une an­née à Ge­nève, n’avait pas fait et de loin l’una­ni­mi­té. Des élus, dont le conseiller d’État Mau­ro Pog­gia en tant que ci­toyen, avaient dé­non­cé le fait que des ca­davres étaient ain­si li­vrés aux yeux du pu­blic.

KEYSTONE/MAR­CEL BIERI

Après Berne, l’ex­po­si­tion «Bo­dies Ex­hi­bi­tion» s’ins­talle à Lau­sanne la se­maine pro­chaine. La pro­ve­nance des corps in­quiète cer­tains, no­tam­ment ACAT-Suisse.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.