Am­biance lourde au sein des ins­tances du PLR

Tribune de Geneve - - GENÈVE -

U La dé­cou­verte du Cercle Fa­zy-Fa­von passe mal au PLR. Le su­jet a été évo­qué lors du cau­cus du 29 oc­tobre, au­quel Pierre Mau­det a par­ti­ci­pé. Face aux ques­tions, il a pré­fé­ré lais­ser les autres membres du cercle s’ex­pri­mer de­vant le co­mi­té di­rec­teur réuni le len­de­main. Le 30 oc­tobre, Hugues Hilt­pold et Pa­trick Ma­lekAs­ghar ont donc af­fron­té une ving­taine de leurs col­lègues de par­ti. Ils ont ap­por­té des ex­pli­ca­tions et se sont fi­na­le­ment ex­cu­sés, après avoir li­vré les pièces comp­tables à la di­rec­tion.

À qui a pro­fi­té cet ar­gent? Se­lon nos in­for­ma­tions, Pierre Mau­det est ce­lui qui a le plus bé­né­fi­cié du Cercle Fa­zyFa­von, en fi­nan­çant par ce biais sa pre­mière cam­pagne élec­to­rale au Con­seil d’État, en 2012. Mais aus­si, en par­tie, la vo­ta­tion en fa­veur de la nou­velle Loi sur la po­lice, en 2015. Une ba­taille clé pour lui, rem­por­tée à 54 voix près.

Au­jourd’hui, il reste un peu plus de 100 000 francs sur ce compte. Qu’en faire? Un proche de Pierre Mau­det, le conseiller mu­ni­ci­pal Si­mon Brandt, a pro­po­sé de le ver­ser au PLR Ville de Ge­nève, qu’il pré­side, en s’ap­puyant sur une dé­ci­sion una­nime de son co­mi­té et du groupe mu­ni­ci­pal. De ce fait, l’ar­gent pour­rait ser­vir en par­tie au fi­nan­ce­ment de sa pro­chaine cam­pagne élec­to­rale au Con­seil ad­mi­nis­tra­tif.

Ré­ac­tion ferme d’Alexandre de Se­nar­clens, pré­sident du PLR can­to­nal, qui, avec d’autres, a sou­hai­té voir re­ve­nir cet ar­gent dans le pot com­mun can­to­nal. Mais pas à n’im­porte quel prix. Avant toute dé­ci­sion, la di­rec­tion du PLR est char­gée de s’as­su­rer de la pro­ve­nance des fonds, afin de res­pec­ter les obli­ga­tions lé­gales, dans un contexte par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible.

Alexandre de Se­nar­clens ne s’étale pas sur le su­jet. «Le PLR ana­lyse la comp­ta­bi­li­té et la si­tua­tion ju­ri­dique en lien avec ce cercle et dé­ter­mi­ne­ra s’il ac­cep­te­ra un don de sa part», confirme-t-il.

Au­tant dire que l’at­mo­sphère de­vient pe­sante au sein de la fa­mille li­bé­ra­le­ra­di­cale. Un autre in­ter­lo­cu­teur en té­moigne: «Il y a une las­si­tude cer­taine au co­mi­té di­rec­teur par rap­port à l’en­chaî­ne­ment des ré­vé­la­tions sur les agis­se­ments de Pierre Mau­det. Il ne re­con­naît des élé­ments que quand il est ac­cu­lé. Du coup, tout le monde se de­mande ce qui va en­core sor­tir.»

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.