Il suf­fi­sait d’an­ti­ci­per le coup

Tribune de Geneve - - SPORTS -

Théo Ro­chette a choi­si le Ca­na­da et le rè­gle­ment in­ter­na­tio­nal offre en­core à la Suisse une pe­tite marge de ma­noeuvre avant que ne se pose la ques­tion du choix dé­fi­nif. La Fé­dé­ra­tion suisse au­rait pu évi­ter de se re­trou­ver dans une si­tua­tion dé­li­cate avec un joueur consi­dé­ré comme son plus grand es­poir de­puis Ni­co Hi­schier: même s’il avait deux ans de moins que la concur­rence à l’époque, il suf­fi­sait de le sé­lec­tion­ner au prin­temps der­nier avec l’équipe na­tio­nale pour les Mon­diaux M18 (comme Hi­schier en 2015 et Ni­co Gross en 2016), ce qui au­rait dé­fi­ni­ti­ve­ment per­mis de clore le dos­sier concer­nant sa «na­tio­na­li­té spor­tive». Au lieu de ce­la, Ro­chette a été re­tran­ché au der­nier mo­ment par le coach Thier­ry Pa­ter­li­ni et son staff, qui ont pré­fé­ré mi­ser sur des joueurs plus âgés pour dis­pu­ter une com­pé­ti­tion conclue par… un bar­rage contre la re­lé­ga­tion. Rae­to Raf­fai­ner, le di­rec­teur des équipes na­tio­nales, sou­tient qu’il s’agis­sait «d’une bonne dé­ci­sion sur le mo­ment», mais ad­met que c’était «la mau­vaise pour l’ave­nir». Il s’agit main­te­nant de convaincre un su­per­talent qui vient de goû­ter à l’ex­cel­lence ca­na­dienne en ma­tière de ho­ckey, qui joue au Ca­na­da (Chi­cou­ti­mi) et dont la car­rière est gé­rée par un agent ve­dette ca­na­dien (Pat Bris­son). Com­pli­qué.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.