ASIA PAR­KOUR

ADAP­TER SES MOU­VE­MENTS À L’ES­PACE EN­VI­RON­NANT Créé en dé­but d’an­née 2015, Asia Par­kour est l’ini­tia­tive de Ju­lien Vi­groux, Fran­çais de 29 ans ex­pa­trié à Bang­kok de­puis trois ans. Ins­tal­lé dans une salle de sport du centre com­mer­cial Ama­rin Pla­za, près de

Gavroche Thaïlande - - Le Village - Asia­par­kour.com

Du saut d’obs­tacle, de l’es­ca­lade, de l’équi­libre, le par­kour est un sport qui de­mande une c er­taine condi­tion ph ysique, mais pas seule­ment. Se­lon Ju­lien Vig roux, « il y a une grosse par t de men­tal. Il faut sa­voir al­ler au-de­là de ses peurs . Et pour ce­la, il faut avoir une bonne connais­sance de son corps. » Né en France au dé­but des an­nées 90, le par­kour s’est f ait connaître du grand pu­blic grâce au film Ya­ma­ka­si - Les Sa­mou­raïs des Temps Mo­dernes de Luc Bes­son, sor­ti en 2001, puis uti­li­sé en­suite dans de nom­breux films, dont le J ames Bond Ca­si­no Royale. L’ob­jec­tif de ce sport est de re­lier un point A à un point B le plus ra­pi­de­ment pos­sible et de la ma­nière la plus eff icace et la plus sûre. Ju­lien Vi­groux pro­pose plu­sieurs ca­tég ories de par­kour. Il a sé­pa­ré les en­fants en deux ca­té­go­ries, les jeunes de 9 à 12 ans « qui ont be­soin de plus d’at­ten­tion ni veau sé­cu­ri­té », et les ado­lesc ents de 13 à 15 ans , « qui ont plus d ’éner­gie et ont be­soin d’être ca­na­li­sés ». Pour les adultes, deux ni­veaux (dé­bu­tant et in­ter­mé­diaire) et deux types de pro­gramme : le Spi­rit et le DNA. Le pr emier est un par­kour au­then­tique qui mixe toutes les dis­ci­plines, le se­cond est plus ba­sé sur la pré­pa­ra­tion phy­sique adap­tée à ce sport. De 9 à 70 ans, spor­tif aguer ri ou en manque de condi­tion ph ysique, Asia P ar­kour est ouv ert à tous. Même si cette dis­ci­pline peut pa­raitre dan­ge­reuse au pre­mier abord, avec une bonne ap­proche, elle per­met de ga­gner en c on­fiance en soi.

GAË­TAN GUI­LAINE

Newspapers in French

Newspapers from Thailand

© PressReader. All rights reserved.