Ate­liers de coa­ching à la FTCC

En constante pro­gres­sion dans la plu­part des pays, le dia­bète est de­ve­nu de­puis la ré­so­lu­tion des Na­tion Unies en 2006 un pro­blème in­ter­na­tio­nal de san­té pu­blique. La Chambre de com­merce fran­co-thaïe aide les en­tre­pre­neurs fran­çais et les pro­fes­sion­nels e

Gavroche Thaïlande - - Le Village -

Le coût lié à la prise en charge de la ma­la­die a aug­men­té de ma­nière très si­gni­fi­ca­tive du fait de la sur­ve­nue de nom­breuses com­pli­ca­tions qui in­duisent au long cours une im­por­tante mor­bi­di­té et mor­ta­li­té. Fait nou­veau, le dia­bète af­fecte dé­sor­mais un nombre crois­sant de pa­tients beau­coup plus jeunes qui souffrent de com­pli­ca­tions plus pré­coces et plus sé­vères.

C’était sa der­nière af­faire... Peu­têtre la plus belle d’ailleurs. Dans une se­maine, c’était le re­tour en France, for­tune faite. Au moins avec de quoi ins­tal­ler Gi­nette dans un in­té­rieur digne d’elle, sur la Côte ; sur­tout que ces der­niers temps, à Saï­gon, la Gi­nette elle com­men­çait à coû­ter cher… Un der­nier coup qui se pré­sen­tait bien pour An­dré Ba­rou­get, chef de la Sû­re­té fran­çaise au Viêt-nam et qui s’ap­prê­tait à re­mettre le ser­vice à son an­cien ad­joint lo­cal, M. Dong. Nous sommes en 1948, la France passe la main, la Belle Co­lo­nie « fiche le camp »... Mais M. Ba­rou­get ne s’est-il pas lan­cé dans une af­faire qui le dé­passe ? N’a-t-il pas joué avec le feu ? N’es­til pas im­pru­dem­ment­mon­té « sur le dos du tigre » ? Sous le pseu­do­nyme de Mar­cel Me­noux se cache un cer­tain M. Ville­neuve, dont nous ne sa­vons pas grand chose. Nulle trace de lui, même pas dans les an­tho­lo­gies spé­cia­li­sées et c’est dom­mage car son oeuvre in­do­chi­noise est re­mar­quable : deux très beaux livres écrits par quel­qu’un qui sait de quoi il parle, un connais­seur de l’in­do et de tous les peuples qui la com­posent, de Saï­gon et de toutes ses lâ­che­tés. Le pre­mier, Sé­quences Jaunes, est un re­cueil de huit nou­velles. Huit his­toires cruelles, avec sou­vent la mort en point d’orgue, mais qui mettent en scène tous les ac­teurs d’une In­do­chine en crise, « sé­quences qui forment un film, le film du pays jaune en proie à sa confla­gra­tion », pré­cise la pré­face. Le deuxième livre, Le dos du tigre, est su­perbe. La der­nière en­quête du com­mis­saire Ba­rou­get va mettre en scène tout un monde cruel et sans lois, ou plu­tôt, où seul le pro­fit fait loi. Un crime atroce a été com­mis

Newspapers in French

Newspapers from Thailand

© PressReader. All rights reserved.