La ré­volte des chiens !

Con­tem­po­ra­ry World Film Se­ries Le World Film Fes­ti­val ar­rive bien­tôt !

Gavroche Thaïlande - - Le Village -

La scène d’ou­ver­ture est spec­ta­cu­laire. Une jeune fille pé­dale fré­né­ti­que­ment sur son vé­lo en pleine ville, au mi­lieu d’une route dé­serte. Elle est pour­sui­vie par une meute de 250 chiens qui semblent prêts à en dé­coudre avec le pre­mier qui au­ra le mal­heur de croi­ser leur che­min. Pour fa­vo­ri­ser les chiens de race, le gou­ver­ne­ment in­flige à la po­pu­la­tion une lourde taxe sur les bâ­tards. Leurs pro­prié­taires s’en dé­bar­rassent, les re­fuges sont sur­peu­plés. Li­li, 13 ans, adore son chien Ha­gen, mais son père l’aban­donne dans la rue. Tan­dis que la jeune fille le cherche dans toute la ville, Ha­gen, li­vré à lui-même, dé­couvre la cruau­té des hommes. Il re­joint une bande de chiens er­rants prêts à ffo­men­ter une ré­volte contre les hommes. Leur ven­geance se­ra sans pi­tié. Li­li est la seule à pou­voir ar­rê­ter cette guerre. Réa­li­sé par le ci­néaste hon­grois Kor­nél Mun­druc­zo, ce film ffort, plé­bis­ci­té à Cannes, vé­hi­cule un mes­sage po­li­tique et hu­ma­niste sub­til, . L’al­lé­go­rie est évi­dente. Les chiens er­rants sym­bo­lisent tous les in­di­vi­dus ex­clus de la so­cié­té, écra­sés par un sys­tème po­li­tique, éco­no­mique et so­cial im­pi­toyable. Ce sont les im­mi­grés, les SDF, les mar­gi­naux, les Roms… Tous ceux qui sont trai­tés comme des chiens par les au­to­ri­tés, tous ceux qui sont igno­rés par le reste de la po­pu­la­tion.

Le 22 oct à 16h

Newspapers in French

Newspapers from Thailand

© PressReader. All rights reserved.