UN GRAND CA­PI­TAINE, UNE LONGUE AVEN­TURE

La Presse Business (Tunisia) - - PORTRAIT - Ous

Va­vez le pri­vi­lège d’être pré­sen­té à Ham­ma­di Bous­biaa. Il vous donne une cha­leu­reuse poi­gnée de main et vous gra­ti­fie de quelques mots gra­cieux, ex­quis et dé­li­cats comme si vous étiez un vieil ami re­trou­vé après une longue sé­pa­ra­tion. D’une grande af­fa­bi­li­té. Votre langue tré­buche et vous ne sa­vez pas ré­pondre par les mots qu’il faut. Qu’im­porte! Puisque vous éprou­vez un bon­heur d’au­tant plus in­ex­pri­mable que vous avez conscience de faire la connais­sance d’un homme dont la re­nom­mée a dé­bor­dé les fron­tières du pays. Ham­ma­di Bousbia vous in­vite en­suite à prendre place à cô­té de lui. Il en­gage avec vous la conver­sa­tion. Ses pro­pos sont ai­mables, dé­li­cats, me­su­rés, sans ar­ti­fices ni af­fec­ta­tion. Tout en vous par­lant, il pose sur vous un re­gard per­çant comme pour son­der le fond de votre âme. Le sou­rire ne quitte pas ses lèvres que pour re­pa­raître plus franc, plus fin et plus sé­dui­sant. Vous vous sen­tez très ra­pi­de­ment en sé­cu­ri­té. Ses idées, fruit d’une longue ex­pé­rience, vous pa­raissent clairs et sages; vous les adop­tez sans hé­si­ta­tion. L’en­tre­tien se pour­suit. Vous ai­me­riez lui faire part de quelque-unes de vos pen­sées. Mais votre ad­mi­ra­tion vous in­cite à la me­sure et à la cir­cons­pec­tion. Vous pro­me­nez sur lui votre re­gard et vous êtes sé­duit da­van­tage; une taille élan­cée et mince sert de sup­port à un vi­sage se­rein frais comme le ma­tin, d’un beau brun, dans le­quel sont se­més des yeux noirs et vifs. A tra­vers les verres blancs des lu­nettes, ils pé­tillent d’in­tel­li­gence et brillent d’un éclat d’une fas­ci­nante beau­té. Vous dé­cou­vrez un se­cret la­tent de la per­son­na­li­té de cet homme dont la vo­lon­té est constam­ment ten­due vers l’ac­tion et la créa­tion. A cha­cune d’entre-elles vous au­rez l’im­pres­sion d’avoir af­faire à un homme dif­fé­rent, à un homme nou­veau. Son ori­gi­na­li­té, c’est-à-dire la ra­re­té du spé­ci­men ; il est l’équi­valent d’un nombre illi­mi­té d’hommes. Vos notes pren­dront un vo­lume tel que vous vous sen­tez in­ca­pable de pro­cé­der à une ré­ca­pi­tu­la­tion, en­core moins à une syn­thèse. Ni même à une clas­si­fi­ca­tion. Vous pas­se­rez en re­vue l’en­semble de ce que vous avez no­té ou gla­né comme im­pres­sions, traits de ca­rac­tères et signes dis­tinc­tifs; vous ne sau­rez le­quel choi­sir comme prio­ri­taire. La dou­ceur de ses moeurs et sa beau­té? Sa gé­né­ro­si­té et sa li­bé­ra­li­té? Son in­dul­gence et son hu­ma­ni­té? Sa no­blesse d’âme et son au­then­ti­ci­té? Sa pa­tience et sa té­na­ci­té? Son prag­ma­tisme et son ha­bi­le­té à trou­ver, à at­ti­rer et à uti­li­ser les compétences? La bonne pos­ses­sions de ses dos­siers et son ap­ti­tude à contrô­ler l’évo­lu­tion de ses pro­jets? Il vous ar­ri­ve­ra aus­si de vous trou­ver en pré­sence de contra­dic­tions qui vous sem­ble­ront in­ex­pli­cables; fier­té et mo­des­tie, du­re­té et amé­ni­té, har­diesse et pru­dence, au­dace et dis­cré­tion, es­prit d’ini­tia­tive et pas­si­vi­té, al­lant et at­ten­tisme. De guerre lasse, vous au­rez la ten­ta­tion de crier au mi­racle et de pro­fes­ser qu’il suf­fit à la vo­lon­té di­vine de vou­loir une chose pour que cette chose soit. Pas de pa­labres donc ni de vaines ar­gu­ties. De­vant l’évi­dence des faits et de­vant tout ce que vous avez ap­pré­hen­dé comme vrai, il vous faut re­con­naître sans hé­si­ta­tion cette vé­ri­té fon­da­men­tale; la Pro­vi­dence di­vine mène le monde et choi­sit les hommes qu’elle veut pour la réa­li­sa­tion des grands des­seins qu’elle a pré­dé­ter­mi­nés. Dans la sé­lec­tion, il y avait Ham­ma­di Bous­biaa.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.