LESPETITSPORTEURS TOUR­MENTE DANS­LA

A court d’in­for­ma­tions per­ti­nentes, le pe­tit por­teur change de com­por­te­ment au rythme des «gros in­ves­tis­seurs» et aux ten­dances, à court terme, du marché.

La Presse Business (Tunisia) - - FOCUS - Par Rid­ha MAAMRI tta­blés

Adans la salle de marché d’une so­cié­té d’in­ter­mé­dia­tion en Bourse, quatre hommes se re­gardent en chiens de faïence. Il était 10h30, et ils sont mu­nis de leurs go­be­lets de ca­fé, in­dis­pen­sable pour une meilleure concen­tra­tion. Un quart d’heure du­rant, cer­tains rites se suivent, des clins d’oeil et des mur­mures... puis tout le monde fo­ca­lise son re­gard sur les écrans pla­cés au fond de la salle. Presque plus de com­mu­ni­ca­tion, pour ces gens qui se connaissent de­puis des an­nées et se cô­toient, presque quo­ti­dien­ne­ment, à la même salle de marché. Ils sont à l’af­fût de tout mou­ve­ment des cours bour­siers, illus­tré par des tri­angles verts et rouges et des courbes ex­pli­quant les offres d’achats et des ventes, en quan­ti­té et en va­leur. Pour ce beau monde, un seul ob­jec­tif semble l’ani­mer, an­ti­ci­per les ten­dances de la Bourse pour es­pé­rer réa­li­ser des plus-va­lues sur la ces­sion de titres ou l’achet d’ac­tions à bon marché. La ques­tion por­tant sur les dif­fi­cul­tés que ren­contre un pe­tit por­teur a sus­ci­té leur in­té­rêt, ani­mé les dis­cus­sions et, du coup, le débit des idées prend de la vi­tesse. Ra­pi­de­ment, les joueurs ont man­da­té l’un d’eux pour les re­pré­sen­ter et s’ex­pri­mer en leur nom. Une dé­lé­ga­tion cou­tu­mière com­pa­rable à celle consti­tuée pour dé­si­gner leur re­pré­sen­tant dans les as­sem­blées

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.