GRANDS RISQUES, GRANDSPROFITS

Il faut se ré­adap­ter, se ré­équi­per et se ré­éva­luer pour réussir. Une zone de guerre n’est pro­ba­ble­ment pas pro­pice pour des ventes de par­fum ou de voi­tures de luxe, mais cer­tains sec­teurs de marché, tels que les pro­duits ali­men­taires ou phar­ma­ceu­tiques so

La Presse Business (Tunisia) - - INFRASTRUCTURE - Par Bor­zou DARAGAHI rmand

AP­ha­rès ve­nait tout juste d’ob­te­nir son di­plôme de l’Ecole de com­merce «In­sead» à Paris et il était en train de rê­ver d’une car­rière dans le com­merce in­ter­na­tio­nal quand il est re­tour­né chez lui au Li­ban au dé­but de la guerre ci­vile dans le pays. Tour­men­tée, l’en­tre­prise phar­ma­ceu­tique fa­mi­liale était en train de perdre de l’ar­gent ra­pi­de­ment. Le jeune homme a re­pris l’en­tre­prise en 1977 mal­gré les sup­pli­ca­tions de son père de quit­ter le pays. Dé­fiant les points de contrôle et des tirs, le jeune homme ne re­nonce pas à faire des al­lers­re­tours entre l’est et l’ouest de Bey­routh, qui étaient en guerre pour par­ve­nir à trans­for­mer la so­cié­té en une en­tre­prise in­ter­na­tio­nale et pros­père qui opère à tra­vers tout le monde arabe.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.