DITES-LE AVECHUMOUR

La Presse Business (Tunisia) - - POST-SCRIPTUM - Par Saous­sen BOULEKBACHE ’éco­no­mie

Ln’est pas une ma­tière fa­cile à go­ber. Son pro­pos nous reste sur l’es­to­mac. On in­gur­gite son lexique comme un vrai cha­ra­bia. Coa­ching, chro­no­phage, em­pa­thie, pa­ra­digme, plus-va­lue, ga­gnant-ga­gnant, ré­si­lience, les ronces sont sou­vent trop tech­niques, trop obs­curs, dif­fi­ciles à as­si­mi­ler. Mais quand les hu­mo­ristes s’en mêlent avec une bonne dose d’hu­mour et un zeste de sub­ver­sion, on fi­nit par tout com­prendre. La dé­ri­sion prend une tour­nure ir­ré­sis­ti­ble­ment co­mique, avec des pro­pos acé­rés sur la vie des af­faires et du tra­vail en gé­né­ral au point d’écor­cher vifs les pa­trons et de rou­ler dans la fa­rine ex­perts et ana­lystes. C’est que l’hu­mour et le rire, au mo­ment de la crise, sont sou­vent un vrai pur­ga­toire, une bonne ma­nière de vul­ga­ri­ser ces fonds in­com­pré­hen­sibles. A tra­vers des anec­dotes, de si­tua­tions co­miques, le bur­lesque prend toute sa splen­deur pour vo­ci­fé­rer contre un quo­ti­dien amer, dif­fi­cile et in­te­nable. Ban­quiers, chefs d’en­tre­prise, hauts-com­mis de l’Etat, per­sonne n’échappe aux foudres des hu­mo­ristes, qui s’abattent sur leurs frêles épaules. Sur les ré­seaux so­ciaux, le ci­toyen lamb­da qui prend un plai­sir énorme à ca­ri­ca­tu­rer son quo­ti­dien éco­no­mique, coiffe au po­teau les hu­mo­ristes, pour mettre au pi­lo­ri à tout va, hommes d’af­faires, éco­no­mistes, po­li­ti­ciens et même em­ployés. Dé­ci­dé­ment, le Tu­ni­sien ne re­cule de­vant rien quand il s’agit d’écla­ter de rire. Quitte à ce qu’il s’au­to­cri­tique. Une ap­proche dé­plai­sante pour cer­tains res­pon­sables et po­li­ti­ciens, mais né­ces­saire pour rec­ti­fier, quel­que­fois, le tir. Une sa­tire com­plète de la so­cié­té tu­ni­sienne qui se dé­cline au­tour d’une pa­lette de per­son­nages sym­bo­liques. Emi­gré es­pa­gnol qui fuit son pays à cause de la mi­sère en Eu­rope pour s’ins­tal­ler en Tu­ni­sie et ga­gner son pain, par la vente de pro­duits à un di­nar pièce dans Made in Tu­ni­sia, de Lot­fi Ab­del­li, les ven­deurs à la sau­vette qui dé­truisent l’éco­no­mie sans le sa­voir, ca­ri­ca­tu­ré par Ha­tem Bel­haj dans Chou­fli Hal ou en­core les hé­ros de Was­sim Lah­ris­si dans Sayes khouk… Les exemples se suivent et ne se ressemblent pas. Sketchs, pa­ro­dies, ca­ri­ca­tures… leurs au­teurs dé­cor­tiquent des faits, pour le moins, in­ac­ces­sibles et risquent par­fois très gros: leur li­ber­té. A tous les guin­dés, lais­sons faire les ta­lents.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.