“NOUS VE­NONS DE CRÉER 22 MILLE HEC­TARES DE RÉ­SERVES FON­CIÈRES”

Ce n’est qu’après 2 ans de pros­pec­tion stra­té­gique que l’Agence fon­cière d’ha­bi­ta­tion (AFH) est au­jourd’hui ca­pable d’an­non­cer avoir clô­tu­ré l’iden­ti­fi­ca­tion de ré­serves fon­cières de 22 mille ha aux quatre coins de la Tu­ni­sie, pour me re, enfin, un terme

La Presse Business (Tunisia) - - SECTEUR AMÉNAGEMENT - Par Sar­rah O. BAKRY

Il a fal­lu 2 ans de pros­pec­tion stra­té­gique avec la par­ti­ci­pa­tion de tous les in­ter­ve­nants pour cer­ner les be­soins et iden­ti­fier les zones po­ten­tielles avec l’ob­jec­tif de créer des ré­serves fon­cières dans tous les gou­ver­no­rats et les dé­lé­ga­tions à forte den­si­té, ain­si que d’ai­der les mu­ni­ci­pa­li­tés à maî­tri­ser l’ur­ba­nisme et l’amé­na­ge­ment ur­bain. Cette pros­pec­tion stra­té­gique vi­sait à évi­ter les in­ter­ven­tions ponc­tuelles pour ins­ti­tu­tion­na­li­ser notre ap­proche dans le cadre des sché­mas di­rec­teurs d’amé­na­ge­ment qui tracent nos be­soins pour 30 ans. C’est ain­si que nous avons iden­ti­fié 22 mille ha de ré­serves fon­cières dans tous nos gou­ver­no­rats de 2015 à 2040», at­teste Mo­ha­med-Hech­mi Bes­bès. Il in­siste sin­gu­liè­re­ment sur l’exacte mis­sion de l’Agence fon­cière d’ha­bi­ta­tion (AFH) : une agence créa­trice de villes et pas sim­ple­ment un pour­voyeur de lots à construire. En vé­ri­té, elle est vouée à la pro­duc­tion de quar­tiers in­té­grés avec des es­paces al­loués à l’ad­mi­nis­tra­tion, aux com­merces, voi­ries, es­paces verts, es­paces com­muns... en plus des lots ces­sibles qui ne re­pré­sentent que 45% du sché­ma glo­bal. «L’AFH est un créa­teur de dy­na­mique éco­no­mique et so­ciale, un créa­teur de plus-va­lue, an­ti­ci­pant l’ha­bi­tat for­mel et mar­gi­nal dont les normes sont stan­dards pour tous les ou­vrages. Nous avons pour mis­sion de don­ner une vi­sion pour tous les in­ter­ve­nants et des ba­lises pour notre pay­sage ur­bain», ajoute-t-il.

Les Jar­dins de Tu­nis

Pas moins de 330 ha à l’ouest de la ville, à 700 m de la ci­té uni­ver­si­taire de La Ma­nou­ba jus­qu’au lieu-dit Gh­dir el Goul­la, ont été al­loués aux Jar­dins de Tu­nis pour être com­mer­cia­li­sés en 5 tranches, de 2016 à 2020. «Dans ce projet, l’AFH a une ap­proche stra­té­gique et de qua­li­té avec l’in­tro­duc­tion du la­bel ‘’Eco Quar­tier’’; là où il ne s’agit plus seule­ment de ville durable et d’har­mo­ni­sa­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, mais de nou­veaux concepts beau­coup plus larges, toute une no­tion de concen­tra­tion à la concep­tion, une im­pli­ca­tion des com­mu­nau­tés lo­cales et de la so­cié­té ci­vile et dont les ja­lons sont l’éco­no­mie d’éner­gie, les im­meubles in­tel­li­gents, la “rac­cor­da­bi­li­té” rou­tière, la fa­vo­ri­sa­tion des moyens de trans­port doux (à pied et à vé­lo), la hié­rar­chi­sa­tion des ser­vices, la ca­na­li­sa­tion des eaux de pluie, la maî­trise du cir­cuit des dé­chets... De plus, nous veillons à y as­su­rer une mixi­té so­ciale et in­ter­gé­né­ra­tion­nelle. Ce­la se tra­duit no­tam­ment par des lots de taille et de type di­vers», com­mente Bes­bès. En tout, plus de 20 en­ga­ge­ments ja­lonnent le con­cept des ‘’Eco Quar­tiers’’ qui vont jus­qu’à une vi­sion sur un siècle (100 ans!) dans la pro­tec­tion contre les inon­da­tions, les loi­sirs, l’at­trac­ti­vi­té ré­gio­nale, les po­ta­gers ur­bains, le com­merce de troc entre ha­bi­tants... «Nous rê­vons de ce que d’autres ci­tés dans le monde ont dé­jà ac­com­pli dans ce do­maine», nous confie-t-il.

Créa­tion de 10 pôles ur­bains

Tou­jours dans la pers­pec­tive de dé­con­ges­tion­ner les grandes villes tu­ni­siennes, de ré­pondre à la de­mande de plus en plus forte en ma­tière d’ha­bi­tat et de la mon­tée en flèche des prix des ter­rains à construire, l’AFH a en­ta­mé les pre­miers pas de la créa­tion de pas moins de 10 pôles ur­bains au voi­si­nage de Tu­nis, Na­beul, Sousse, Za­ghouan, Utique... «Nous avons en­ta­mé les études de fai­sa­bi­li­té avec le prin­cipe que la créa­tion d’une nou­velle ville est tout un art. Nos am­bi­tions vont jus­qu’à of­frir une vo­ca­tion unique, une nou­velle iden­ti­té à cha­cun de ces nou­veaux pôles : po­li­tique, éco­no­mique, cultu­relle... qui s’éten­drait comme une tache d’huile à tout son en­vi­ron­ne­ment hu­main. L’AFH tra­vaille ain­si en amont avec de nom­breux par­te­naires, no­tam­ment ins­ti­tu­tion­nels, pour don­ner un sur­croît de sens à toutes ces ini­tia­tives, en gar­dant constam­ment pré­sente à l’es­prit l’amé­lio­ra­tion constante de l’es­pace de vie de tous nos conci­toyens», conclut-il.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.