Après des an­nées d’ou­ver­ture éco­no­mique, plu­sieurs es­timent que la Tu­ni­sie a ra­té le tour­nant de l’in­dus­tria­li­sa­tion. Est-il pos­sible de se ra ra­per ?

La Presse Business (Tunisia) - - BUSINESS INTERVIEW -

Cette ou­ver­ture éco­no­mique dont vous faites men­tion est illu­soire. Notre éco­no­mie n’a ja­mais été réel­le­ment ou­verte, et n’a pas été bâ­tie sur une vi­sion claire et des fon­da­tions so­lides. Les ef­forts des dif­fé­rents gou­ver­ne­ments qui se sont suc­cé­dé de­puis l’In­dé­pen­dance sont res­tés à court d’un mo­dèle éco­no­mique af­fer­mi et sta­bi­li­sé, qui au­rait per­mis à notre pays d’at­teindre son plein po­ten­tiel. Le ré­sul­tat est sans ap­pel: une éco­no­mie «tri­cho­to­mique» où les sec­teurs for­mel, non ré­sident, et in­for­mel se cô­toient, mais opèrent en pé­ri­mètres her­mé­tiques. Pour un pe­tit pays tel que le nôtre cette frag­men­ta­tion du tis­su éco­no­mique consti­tue, à mon avis, une dé­fi­cience ma­jeure. Un plan de conver­gence de ces trois sec­teurs me semble donc in­dis­pen­sable. Par ailleurs, quand nous ana­ly­sons de près cha­cun de ces sec­teurs, nous re­trou­vons un sec­teur pu­blic bou­li­mique et peu pro­duc­tif, un sec­teur pri­vé bri­mé et qui vit dans l’ex­pec­ta­tive et une éco­no­mie pa­ral­lèle qui se pro­page dan­ge­reu­se­ment.

J.A. :

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.