UNE HÉ­MOR­RA­GIE FI­NAN­CIÈRE AF­FLI­GEANTE

A un mo­ment où les fi­nances pu­bliques ac­cusent une vé­ri­table hé­mor­ra­gie, en rai­son, sur­tout, de l’im­por­tance des dé­penses de re­lance éco­no­mique, de fonc­tion­ne­ment et de dé­ve­lop­pe­ment, les as­so­cia­tions spor­tives conti­nuent à échap­per à leur de­voir fis­cal.

La Presse Business (Tunisia) - - OUT OF BUSINESS - Par Anis SOUADI

L’éco­no­mie tu­ni­sienne est mal­heu­reu­se­ment, comme on le sait dé­jà, en pé­riode de ré­ces­sion tech­nique. Certes, cer­tains signes de re­bon­dis­se­ment, même pro­gres­sif, com­mencent à se des­si­ner. Mais il fau­drait cer­tai­ne­ment en­core beau­coup de temps pour y croire réel­le­ment. Car, notre éco­no­mie a su­bi une hé­mor­ra­gie fi­nan­cière in­terne très sé­rieuse dont les sé­quelles sont en­core as­sez pro­fondes. Au­jourd’hui, pour pou­voir conduire se­rei­ne­ment son cycle de re­bon­dis­se­ments, l’Etat a be­soin de re­trou­ver la for­mule idéale pour gé­né­rer des res­sources fi­nan­cières ad­di­tion­nelles. Et c’est sur­tout au ni­veau de notre sys­tème fis­cal qu’il pour­rait tou­jours trou­ver les bonnes ré­ponses. Le tout dans le cadre d’une ap­proche juste et trans­pa­rente.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.