‘‘NOUS AVONS L’AM­BI­TION DE LA TU­NI­SIE EN CES MO­MENTS

C’est ce que nous a confié la pré­si­dente de la Cnfce-Utica qui a au­jourd’hui le pri­vi­lège d’ac­cueillir à Tu­nis le Co­mi­té femmes chefs d’en­tre­prise mon­diales sur le­quel elle compte pour me re en va­leur son rôle en tant qu’ac­teur en­ga­gé à ap­por­ter son ap­pui

La Presse Business (Tunisia) - - BUSINESS -

Comment avez-vous réus­si à ‘’at­ti­rer’’ le Co­mi­té mon­dial en Tu­ni­sie ?

Nous avons l’am­bi­tion que notre Chambre trouve le moyen de sou­te­nir la Tu­ni­sie à un mo­ment dif­fi­cile de la vie na­tio­nale, où notre pays a be­soin de toutes les bonnes vo­lon­tés. De­puis que nous nous sommes en­ga­gées dans cette as­so­cia­tion mon­diale (Femmes chefs d’en­tre­prise mon­diales - Fcem), nous avons eu le pri­vi­lège d’avoir dé­jà or­ga­ni­sé par le pas­sé un con­grès mon­dial et un autre co­mi­té mon­dial des Fcem. Gé­né­ra­le­ment, les pays membres pos­tulent pour abri­ter l’or­ga­ni­sa­tion de tel ou tel évé­ne­ment, et c’est à notre de­mande que nous avons été ac­cré­di­tées au con­grès de Tai­wan en sep­tembre 2014. C’est donc à la Tu­ni­sie éter­nelle, terre d’ac­cueil, que cet hon­neur a échu d’ac­cueillir cet es­pace idéal et unique pour le ren­for­ce­ment des échanges des meilleures pra­tiques entre les as­so­cia­tions na­tio­nales dans un vaste élan d’ami­tié, de so­li­da­ri­té, entre des femmes qui par­tagent un in­té­rêt com­mun : ce­lui de l’es­prit d’en­tre­prise. Pour la Cnfce, cette ini­tia­tive, qui se veut d’une grande en­ver­gure, vise à mettre en va­leur notre rôle en tant qu’ac­teur en­ga­gé à ap­por­ter son ap­pui à la pro­mo­tion de l’en­tre­pre­neu­riat fé­mi­nin et à son in­té­gra­tion dans le pro­ces­sus de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique en Tu­ni­sie. Pour le co­mi­té mon­dial Fcem, en te­nant sa réu­nion à Tu­nis, il a 3 am­bi­tions : créer un es­pace de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, so­cial et cultu­rel entre les femmes chefs d’en­tre­prise, per­mettre de pro­mou­voir un par­te­na­riat éco­no­mique entre les Fcem, créer des liens et des sy­ner­gies entre les dif­fé­rents ré­seaux d’en­tre­pre­neurs du monde.

Vous avez der­niè­re­ment af­fir­mé votre in­ten­tion de créer des sy­ner­gies entre les ré­seaux im­pli­quant les femmes chefs d’en­tre­prise. C’est un tra­vail énorme, comment comp­tez-vous le me­ner ?

Ce genre d’évé­ne­ment in­ter­na­tio­nal en­gage le pays hôte à or­ga­ni­ser, en marge de la te­nue du Co­mi­té, un pro­gramme pa­ral­lèle. Nous avons donc concoc­té plu­sieurs ma­ni­fes­ta­tions pour ti­rer tout l’in­té­rêt pos­sible de re­ce­voir toutes ces chefs d’en­tre­prise de 80 pays. Une ren­contre B2B pour per­mettre aux femmes de faire entre elles cet échange ca­pi­tal pour leur en­tente, de par­ler bu­si­ness et de créer des liens. Nous avons éga­le­ment mis en place un es­pace qui va ai­der les femmes à tra­vailler et à pré­sen­ter leurs pro­jets. De plus, nous avons deux fo­rums avec des thèmes im­por­tants : le pre­mier pour la va­lo­ri­sa­tion de l’ar­ti­sa­nat, des pe­tits mé­tiers in­no­vants et des

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.