UN MONDE PA­RAL­LÈLE

La Presse Business (Tunisia) - - POST-SCRIPTUM - Par Saous­sen BOULEKBACHE

Le cir­cuit pa­ral­lèle de voi­tures four­nit le mar­ché lo­cal à hau­teur de 60% de ses be­soins, a af­fir­mé M. Rid­ha La­houel, mi­nistre du Com­merce, dans une ré­cente in­ter­view ac­cor­dée à l’une de nos consoeurs du web­ma­ger­cen­ter. Une af­fir­ma­tion à la fois sur­pre­nante et amu­sante. Sur­pre­nante parce qu’elle est confir­mée par un haut res­pon­sable et aus­si parce qu’elle tra­duit l’am­pleur du dan­ger au­quel fait face notre éco­no­mie. Bien que ce chiffre semble ef­frayant, il nous amuse tout de même, car il confirme à quel point ce pauvre Tu­ni­sien, et nous par­lons ici du consom­ma­teur bien en­ten­du, vit dans un monde com­plè­te­ment pa­ral­lèle. Fai­sons en­semble les comptes d’une an­née d’exis­tence d’un père de fa­mille, au re­ve­nu moyen, ma­rié et père d’un en­fant. Il com­mence l’an­née sco­laire par ache­ter une four­ni­ture et un car­table bon mar­ché, des vê­te­ments, des chaus­sures et un ta­blier pas chers, de pro­ve­nances pa­ral­lèles. Du­rant cette même an­née, et vu son re­ve­nu as­sez mo­deste, il est dans l’obli­ga­tion de faire les courses par­fois faux mar­chés pa­ral­lèles. Lorsque ma­dame au­rait be­soin de chan­ger les dé­cors de la mai­son ou les us­ten­siles de cui­sine à l’oc­ca­sion de Ra­ma­dan, de la fête du Mou­led, de Aïd El Fi­tr... le chef de fa­mille n’au­rait pas le choix. Ces dé­penses, gé­né­ra­le­ment im­pré­vues, ne doivent pas le han­di­ca­per pour le reste du mois. Avan­çons en­core, les ca­prices du bam­bin, sou­vent là pour tes­ter les li­mites des pa­rents, passent avec suc­cès. Mon­sieur achètera bon­bons, cho­co­lats, jouets... sur ces mêmes mar­chés. Dé­sor­mais, nous sommes cer­tains, avec ce que vient de dé­cla­rer M. le mi­nistre, que ce ci­toyen tu­ni­sien fe­ra d’autres af­faires sur ces places, même pour l’ac­qui­si­tion de biens plus oné­reux. Une fois ache­tée sur le mar­ché pa­ral­lèle, sa voi­ture rou­le­ra avec le car­bu­rant des cir­cuits illé­gaux, se­ra ré­pa­rée avec des pièces de re­change dé­ni­chées au mar­ché pa­ral­lèle... Bref, ce consom­ma­teur-co­baye vit comme beau­coup de ses sem­blables dans un monde pa­ral­lèle. Un monde qu’il dé­couvre pe­tit à pe­tit, qu’il cherche à mieux maî­tri­ser. Un uni­vers dans le­quel il se trouve pié­gé mal­gré lui, alors que d’autres dé­tiennent les rênes sans se sou­cier des nui­sances cau­sées à ceux qui les en­tourent. Gé­né­ra­le­ment qua­li­fié d’éco­no­mie sou­ter­raine, le com­merce pa­ral­lèle en Tu­ni­sie n’est pas aus­si sou­ter­rain qu’on cherche à le faire croire. Les cir­cuits sont connus, ses maîtres le pra­tiquent avec beau­coup d’as­tuce, de confiance, au vu et au su de tous. Ce n’est donc qu’une vi­laine iro­nie. Réa­gis­sez M. le mi­nistre !

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.