UN MAR­CHÉ EN CRISE !

L’or brille en Tu­ni­sie sur un pay­sage de près de 292 mil­liards, trois co­opé­ra­tives d’ar­ti­sans-bi­jou­tiers (à Tu­nis, Sousse et Sfax) où chaque ar­ti­san re­çoit un quo­ta de 200 grammes d’or brut par mois, alors que le prix de l’once a tri­plé en quelques an­nées

La Presse Business (Tunisia) - - DOSSIER -

De­puis 13 ans, la hausse uni­ver­selle des cours de l’or se vé­ri­fie éga­le­ment en Tu­ni­sie, où le prix de l’once a tri­plé en quelques an­nées, pas­sant de 320 à plus de 1.000 dol­lars, de sur­croît alour­di par une im­po­si­tion à 18 et 21%, ren­dant ce mé­tal de plus en plus pré­cieux et fai­sant chu­ter d’an­née en an­née l’en­goue­ment des Tu­ni­siens pour l’or. L’exemple le plus fla­grant est ce­lui de la ‘sya­gha’ (pa­rure) de 50 grammes qui se ven­dait entre 700 et 900 di­nars il y a dix ans, et qui coûte au­jourd’hui (di­mi­nuée de 50 à 20 grammes) près de 2.000 di­nars. Un luxe hors d’at­teinte pour la plu­part.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.