UN TAUX

Mal­gré la va­leur ajou­tée du sec­teur des in­dus­tries agri­coles et ali­men­taires qui ont en­re­gis­tré une hausse de 4,1%, le taux de crois­sance de l’éco­no­mie tu­ni­sienne a ré­gres­sé à -0,1% pen­dant le 3e tri­mestre (T3) 2015, par rap­port à la même pé­riode de 2014,

La Presse Business (Tunisia) - - INDICATEUR -

Les don­nées du T3 2015, ré­vèlent une lé­gère hausse du PIB qui a at­teint 0,1%, contre -0,7% au cours du T2 2015. Au cours des 9 pre­miers mois 2015, le taux de crois­sance a at­teint 0,7%, se­lon les don­nées pu­bliées par l’INS. L’ins­ti­tut a ex­pli­qué la ré­gres­sion du taux de crois­sance par la baisse de la va­leur ajou­tée du sec­teur des in­dus­tries ma­nu­fac­tu­rières (5,2%), des in­dus­tries non ma­nu­fac­tu­rières (3,9%), au cours du T3 2015. rap­port à la même pé­riode de l’an­née 2014 et a en­re­gis­tré une lé­gère hausse (0,7%) par rap­port au T2. Dans le même sillage, le taux de crois­sance des in­dus­tries non ma­nu­fac­tu­rières a ré­gres­sé d’en­vi­ron 3,9% au cours du T3 2015. Cette baisse est es­sen­tiel­le­ment ex­pli­quée par la ré­gres­sion de la production dans le sec­teur de l’ex­trac­tion du pé­trole et du gaz -6,8%. ex­pli­quée par la ré­gres­sion de la va­leur ajou­tée du sec­teur des ser­vices des hô­tels et des ca­fés (15,9%) et du sec­teur des ser­vices de trans­port (6%). D’autre part, le sec­teur des ser­vices de com­mu­ni­ca­tion et ce­lui des ser­vices fi­nan­ciers, ont en­re­gis­tré une crois­sance po­si­tive es­ti­mée à res­pec­ti­ve­ment 7,8 et 3,3%. Le sec­teur des ser­vices ac­cor­dés es­sen­tiel­le­ment par l’ad­mi­nis­tra­tion a, pour sa part, crû de 2,5%. La va­leur ajou­tée du sec­teur de l’agri­cul­ture a en­re­gis­tré, elle, une hausse de 5,9% au cours du T3 2015.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.