LES IN­VES­TIS­SEURS N’ONT PAS CÉ­DÉ À LA PA­NIQUE

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE -

Le jour de l’at­ten­tat ter­ro­riste contre le bus trans­por­tant de va­leu­reux sol­dats et cadres de la Garde pré­si­den­tielle, la Bourse de Tu­nis a af­fi­ché un vo­lume re­cord des tran­sac­tions, avec un pic à 24,3 mil­liards de di­nars, contre seule­ment 2,8 mil­liards de di­nars, au dé­but de la se­maine. Cette per­for­mance re­cord a été gé­né­rée par les tran­sac­tions ef­fec­tuées sur le titre BNA, à plus de 74%. Au­cun lien avec l’at­ten­tat n’est éta­bli. La clô­ture de la séance de mar­di est in­ter­ve­nue des heures avant l’at­taque. Tou­te­fois, au len­de­main de l’at­ten­tat l’in­dice de la Bourse de Tu­nis a fait preuve de ré­si­lience en clô­tu­rant à l’équi­libre, bien que les échanges sont re­ve­nus à un ni­veau lar­ge­ment plus bas que la veille de 1,8 mil­liard de di­nars, af­fi­chant une forte dis­per­sion. Cette si­tua­tion d’équi­libre re­flète la ba­lance de va­ria­tions des ac­tions, avec 23 hausses contre 23 re­plis. Le titre Of­fi­ce­Plast pour­suit son en­vo­lée, se pla­çant au plus haut du ta­bleau des hausses avec un gain de 4,46% à 4,92 DT, sui­vie de Ce­rea­lis qui prend 4,43% à 3,77 DT et So­tu­mag qui gagne 3% à 2,06%. Une preuve de plus que les va­leurs sûres s’ap­puient sur les so­lides fon­da­men­taux des en­tre­prises, et ce, in­dé­pen­dam­ment de la conjonc­ture. Tu­nin­dex a dé­fi­lé des séances dans le vert, se rap­pro­chant pe­tit à pe­tit du seuil des cinq mille points, bien que le mar­ché ait été dé­ser­té des in­ves­tis­seurs, no­tam­ment les ins­ti­tu­tion­nels.

Mar­di : jour de l’a en­tat

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.