?

Se­lon nos in­for­ma­tions, la mi­nistre du Tou­risme et de l’Ar­ti­sa­nat, Sel­ma El­lou­mi Re­kik, ef­fec­tue­ra, le 14 dé­cembre, une vi­site de tra­vail en Rus­sie à la tête d’une im­por­tante dé­lé­ga­tion. Au cours de ce e vi­site, la mi­nistre ren­con­tre­ra des dé­ci­deurs du dé

La Presse Business (Tunisia) - - DOSSIER - Par BAL­KIS. K.

Il s’agit de gri­gno­ter une part de mar­ché des 6 mil­lions de tou­ristes russes qui vi­si­taient tra­di­tion­nel­le­ment deux des­ti­na­tions concur­rentes à la Tu­ni­sie, en l’oc­cur­rence, l’Egypte (2 mil­lions) et la Tur­quie (4 mil­lions) et qui ne peuvent plus le faire, de­puis peu, sur ins­truc­tions de leur gou­ver­ne­ment, et ce, après la des­truc­tion de trois aé­ro­nefs russes, le pre­mier, un avion ci­vil trans­por­tant des tou­ristes des­cen­du par des ter­ro­ristes au Si­naï, en Egypte, le deuxième et le troi­sième, un bom­bar­dier et un hé­li­co­ptère russes abat­tus à la fron­tière sy­ro-turque par l’ar­mée de l’air turque et ses al­liés sy­riens. Face à cette si­tua­tion, les voya­gistes russes, qui en­cadrent ces 6 mil­lions de tou­ristes, vont oeu­vrer à les ré­orien­ter vers des des­ti­na­tions plus ac­cueillantes, re­la­ti­ve­ment plus sé­cu­ri­sées, et sur­tout, pré­sen­tant la meilleure offre, à sa­voir «des sé­jours bal­néaires et des des­ti­na­tions en­so­leillées ne né­ces­si­tant pas de vi­sa ou avec un vi­sa fai­sable à l’ar­ri­vée».

LA DES­TI­NA­TION RÉ­POND AUX AT­TENTES

Pays en­so­leillé toute l’an­née, la Tu­ni­sie, dont le pro­duit tou­ris­tique est es­sen­tiel­le­ment bal­néaire, ré­pond par­fai­te­ment aux at­tentes des tou­ristes russes, les­quels pré­sentent l’avan­tage de ne pas craindre outre me­sure le ter­ro­risme, dans la me­sure où leur pays a connu de­puis de longues an­nées ce fléau avec les dji­ha­distes is­la­mistes tché­chènes. La carte est jouable. Et l’ar­ri­vée des tou­ristes russes en Tu­ni­sie per­met­trait de com­pen­ser la chute du nombre de vi­si­teurs oc­ci­den­taux et pour­rait en­cou­ra­ger les hô­tels fer­més à rou­vrir. D’ailleurs, après le crash de l’avion russe au Si­naï et suite à la dé­ci­sion des agences de voyages russes d’an­nu­ler tous leurs voyages vers l’Egypte, des tou­ristes russes ont chan­gé de des­ti­na­tion et dé­ci­dé de pas­ser leurs va­cances en Tu­ni­sie. Le pre­mier vol en pro­ve­nance de la ca­pi­tale russe, Mos­cou, est ar­ri­vé, mer­cre­di 18 no­vembre der­nier, à l’aé­ro­port Ha­bib-Bour­gui­ba à Mo­nas­tir. Il s’agit, comme le per­çoivent les profes-

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.