DA­VOS : DE LA 40E À LA 92e

La Presse Business (Tunisia) - - EN COUVERTURE -

La Tu­ni­sie a vu sa si­tua­tion se dé­gra­der de­puis l’an­née 2011 pour pas­ser de la 40e place à la 92e sur 140 éco­no­mies (2015-2016). Notre pays se po­si­tionne comme dixième éco­no­mie arabe et hui­tième africaine, de­van­cée par le Ma­roc et l’Al­gé­rie. Ce n’est qu’après la ré­vo­lu­tion que le cri­tère « im­pact du ter­ro­risme » a com­men­cé à pe­ser sur le clas­se­ment de la Tu­ni­sie. « La dé­gra­da­tion du clas­se­ment de la Tu­ni­sie ré­sulte prin­ci­pa­le­ment du coût du ter­ro­risme et des me­naces qui pèsent sur l’éco­no­mie et les af­faires », a pré­ci­sé le pré­sident du Centre tu­ni­sien de gou­ver­nance d’en­tre­prise re­le­vant de l’Iace, Fai­çal Der­bel.

DOINGBUSINESS:ENCOREDUCHEMINÀFAIRE

La Tu­ni­sie oc­cupe la 74e place, se­lon le clas­se­ment Doing Bu­si­ness 2016 de la Banque mon­diale (BM), ga­gnant ain­si une place par rap­port à son clas­se­ment 2015, de­van­çant le Ma­roc (75e). En dé­pit de cette pe­tite per­for­mance en­gen­drée par la mise en oeuvre, en 2015, de deux ré­formes fa­ci­li­tant l’en­vi­ron­ne­ment des af­faires, la Tu­ni­sie oc­cupe la 103e place mon­diale en ma­tière de créa­tion d’en­tre­prises, bien loin der­rière le Ma­roc (43e) et des Emi­rats Arabes Unis (60e). Le rap­port de Doing Bu­si­ness montre que beau­coup de choses doivent être amé­lio­rées, car pra­ti­que­ment on ne se si­tue nulle part dans les 50 pre­miers in­dices.

FITCH RATINGS : RISQUE PO­LI­TIQUE ÉLE­VÉ

Fitch Ratings a confir­mé en sep­tembre der­nier les notes de dé­faut émet­teur à long terme de la Tu­ni­sie en de­vises étran­gères et en mon­naie lo­cale, res­pec­ti­ve­ment à ‘BB-’ et ‘BB’, toutes deux as­sor­ties de

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.