LES AL­GÉ­RIENS RÉ­PONDENT PRÉ­SENT EN TU­NI­SIE

La Presse Business (Tunisia) - - SECTEUR - Par Me­riem KHDIMALLAH n

Osa­vait dé­jà que les Al­gé­riens ve­naient en masse, l’été, en Tu­ni­sie. Ces der­nières an­nées, le mois de Ra­madhan a coïn­ci­dé avec l’été, ce qui a dé­ca­lé la pro­gram­ma­tion des va­cances et rac­cour­ci la du­rée des grandes va­cances pour les Al­gé­riens. Pour les va­cances d’hi­ver, notre pays conti­nue de sé­duire les tou­ristes al­gé­riens qui ont dé­ci­dé de faire leurs va­lises pour la Tu­ni­sie. Tou­jours en haut de l’af­fiche, la Tu­ni­sie reste la des­ti­na­tion pré­fé­rée des Al­gé­riens. Elle est sui­vie de la Tur­quie, du Ma­roc de l’Espagne et du Grand-sud al­gé­rien. Avec la baisse de 40% des voyages des Al­gé­riens à l’étran­ger, cer­tains coins comme Hammamet ou Sousse de­vien­dront, avec l’ap­proche du nou­vel an, le nou­veau ter­ri­toire des Al­gé­riens, qui sont à la re­cherche d’op­por­tu­ni­tés et de des­ti­na­tions abordables. Mal­gré l’ap­pré­hen­sion sé­cu­ri­taire et la pro­ro­ga­tion de l’état d’ur­gence, les Al­gé­riens, fi­dèles à une des­ti­na­tion « de coeur » mais éga­le­ment de « pro­mo­tion », n’hé­sitent pas à pas­ser leurs va­cances dans les sta­tions bal­néaires de Hammamet, Sousse et Yas­mine Hammamet. L’île de Djer­ba se veut, éga­le­ment, l’une des prin­ci­pales des­ti­na­tions tou­ris­tiques de masse en Tu­ni­sie. Pour les Al­gé­riens, la Tu­ni­sie est un pays très com­pé­ti­tif en termes de ta­rifs. Les hô­tels y af­fichent des prix presque deux fois moins cher et pro­posent pour la plu­part des ser­vices en ex­tra comme, par exemple, l’or­ga­ni­sa­tion d’ex­cur­sions. Par ailleurs, les fa­milles al­gé­riennes af­fec­tionnent la proxi­mi­té géo­gra­phique et cultu­relle des deux pays. Afin de mi­ni­mi­ser les coûts, beau­coup s’y rendent d’ailleurs par voie ter­restre… Fron­tières ou­vertes, ab­sence de vi­sa, re­la­tions di­plo­ma­tiques fortes …tous ces fac­teurs font de la Tu­ni­sie une des­ti­na­tion pri­vi­lé­giée. En ac­ca­pa­rant un taux de 52% de leurs dé­parts à l’étran­ger, la Tu­ni­sie conti­nue d’être la des­ti­na­tion pri­vi­lé­giée des tou­ristes al­gé­riens. Le seul aléa qui ca­rac­té­rise le mar­ché al­gé­rien et qu’il est de last mi­nute par ex­cel­lence. A l’ap­proche des fêtes, la Tu­ni­sie au­rait, cer­tai­ne­ment connu un pe­tit rush, no­tam­ment des voi­sins de l’Est qui s’y se­ront ren­dus en voi­ture. La clien­tèle al­gé­rienne est for­te­ment con­som­ma­trice. Elle dé­pense trois fois ce que dé­pense l’Eu­ro­péen. Pour ce­la, l’en­jeu réel consis­te­rait non seule­ment à ren­for­cer ce vo­lume, mais aus­si et sur­tout à fi­dé­li­ser ce taux d’at­trac­tion. Afin d’at­teindre cet ob­jec­tif, le gou­ver­ne­ment tu­ni­sien a, ré­cem­ment, an­non­cé de nou­velles me­sures pour fa­ci­li­ter le dé­pla­ce­ment des voya­geurs à tra­vers les postes fron­ta­liers avec l’Al­gé­rie…pour ré­pondre à l’aug­men­ta­tion du rythme des échanges com­mer­ciaux et tou­ris­tiques. Il s’agit es­sen­tiel­le­ment de la mise à ni­veau des postes fron­ta­liers, de la créa­tion d’es­paces d’ac­cueil, de di­ver­tis­se­ment et des bu­reaux de contrôle à cô­té des postes de po­lice et de douane. Il est à no­ter qu’en 2015, le tou­risme tu­ni­sien a en­re­gis­tré une chute re­mar­quable des re­cettes tou­ris­tiques, suite aux at­ten­tats ter­ro­ristes qui ont frap­pé le pays. Du 1er jan­vier au 20 août (entre 2010 l’an­née de ré­fé­rence et 2015), les en­trées tou­ris­tiques ont bais­sé de 38,1%, ré­sul­tat d’une chute ver­ti­gi­neuse des en­trées des tou­ristes eu­ro­péens de 59%. Mal­gré la nette ré­gres­sion des en­trées tou­ris­tiques, seuls les Al­gé­riens n’ont pas bou­dé la des­ti­na­tion Tu­ni­sie. Une nette pro­gres­sion des en­trées des Al­gé­riens (+23,6% soit 854.900 per­sonnes) a même été en­re­gis­trée.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.