BCT

BI­LAN DE L’AN­NÉE 2015 PEU RAS­SU­RANT !

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE -

Le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture, des Res­sources hy­drau­liques et de la Pêche, et l’Union tu­ni­sienne de l’agri­cul­ture et de la pêche (Utap), ont en­ta­mé la te­nue de séances de dia­logue avec la par­ti­ci­pa­tion des or­ga­ni­sa­tions pro­fes­sion­nelles, comme l’Union tu­ni­sienne de l’in­dus­trie, du com­merce et de l’ar­ti­sa­nat (Uti­ca) et la Confé­dé­ra­tion des en­tre­prises ci­toyennes de Tu­ni­sie (Co­nect). L’ob­jec­tif re­cher­ché est de pré­pa­rer une sé­rie de re­com­man­da­tions vi­sant à pro­mou­voir le sec­teur agri­cole.

TERRES DO­MA­NIALES

«En­cou­ra­ger da­van­tage l’in­ves­tis­se­ment dans la production agri­cole, l’in­dus­tria­li­sa­tion et la va­lo­ri­sa­tion des pro­duits du pays est in­évi­table», a in­di­qué la pré­si­dente de l’Union tu­ni­sienne de l’in­dus­trie, du com­merce et de l’ar­ti­sa­nat (Uti­ca), Wi­ded Bou­cha­maoui, à l’ou­ver­ture des tra­vaux du dia­logue na­tio­nal sur le sec­teur agri­cole et de la pêche . «Dans ces condi­tions éco­no­miques dif­fi­ciles que la Tu­ni­sie connaît, j’es­time que le sec­teur agri­cole est une part im­por­tante des so­lu­tions re­cher­chées, tant en termes d’offres d’emploi que de réa­li­sa­tion de la va­leur ajou­tée pour l’éco­no­mie du pays», a-t-elle ajou­té. Bou­cha­maoui a sou­li­gné l’im­pé­ra­tif d’évi­ter l’im­por­ta­tion de pro­duits agri­coles dis­po­nibles lo­ca­le­ment, sou­li­gnant les pers­pec­tives pro­met­teuses d’ex­por­ta­tion des pro­duits agri­coles tu­ni­siens vers tous les pays du monde. Elle a re­le­vé que l’ac­tion com­mune des agri­cul­teurs et in­dus­triels pour réa­li­ser la com­plé­men­ta­ri­té entre le sec­teur agri­cole et les in­dus­tries agroa­li­men­taires est de­ve­nue un im­pé­ra­tif. Bou­cha­maoui a sou­li­gné, dans ce contexte, l’im­por­tance de la mise en place d’une stra­té­gie na­tio­nale pour ins­ti­tuer des fi­lières agri­coles com­plé­men­taires. La res­pon­sable de la cen­trale pa­tro­nale a de­man­dé d’ac­cé­lé­rer la ré­gu­la­ri­sa­tion des si­tua­tions de mil­liers d’hec­tares de terres do­ma­niales aban­don­nées et d’iden­ti­fier des so­lu­tions dans un cadre trans­parent et de bonne gou­ver­nance pour que l’éco­no­mie tu­ni­sienne en tire pro­fit.

RÉ­AJUS­TER LE PAR­COURS

«En dé­pit de sa crois­sance pen­dant ces der­nières an­nées, l’agri­cul­ture tu­ni­sienne doit ré­ajus­ter son par­cours de dé­ve­lop­pe­ment par la mise en place d’une nou­velle stra­té­gie», a dé­cla­ré le mi­nistre de l’Agri­cul­ture, des Res­sources hy­drau­liques et de la Pêche, Saad Sed­dik.Il a af­fir­mé que ce dia­logue contri­bue­ra à don­ner des ré­ponses claires concer­nant plu­sieurs points, dont la place du sec­teur agri­cole dans la po­li­tique de l’Etat et ses orien­ta­tions de dé­ve­lop­pe­ment, la cla­ri­fi­caion de l’ave­nir du sec­teur et la ca­pa­ci­té du mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture à in­tro­duire des chan­ge­ments au ni­veau des stra­té­gies de dé­ve­lop­pe­ment du sec­teur. Le mi­nistre a pro­po­sé de dé­battre, au cours du dia­logue na­tio­nal, d’un en­semble

En­cou­ra­ger da­van­tage l’in­ves­tis­se­ment dans la production

agri­cole, l’in­dus­tria­li­sa­tion et la va­lo­ri­sa­tion des pro­duits du pays, est in­évi­table”

de ques­tions re­la­tives à la dy­na­mique du mar­ché mon­dial des pro­duits agri­coles, à l’ac­crois­se­ment des be­soins du mar­ché in­té­rieur, aux cir­cuits de dis­tri­bu­tion, aux po­li­tiques de com­mer­cia­li­sa­tion ain­si qu’à la si­tua­tion fon­cière, aux res­sources na­tu­relles et aux nou­veaux modes de production agri­cole. Il a ap­pe­lé la com­mis­sion de pi­lo­tage, qui pré­si­de­ra ce dia­logue, à la concer­ta­tion avec les dif­fé­rents in­ter­ve­nants pour créer des équipes de tra­vail et des com­mis­sions spé­cia­li­sées au double plan cen­tral et ré­gio­nal. Sed­dik a éga­le­ment re­com­man­dé d’ex­ploi­ter les sta­tis­tiques dis­po­nibles, d’or­ga­ni­ser des jour­nées d’études sec­to­rielles et de pré­pa­rer une étude pros­pec­tive du sec­teur de l’agri­cul­ture et de la pêche pour contri­buer à la réus­site de ce dia­logue qui consti­tue­ra un ter­rain so­lide à même d’ai­der à l’éla­bo­ra­tion des po­li­tiques pu­bliques dans le sec­teur agri­cole. Le dia­logue na­tio­nal, qui s’éta­le­ra sur 6 mois avec la par­ti­ci­pa­tion des struc­tures du sec­teur agri­cole, des com­po­santes de la so­cié­té ci­vile et des au­to­ri­tés lo­cales et ré­gio­nales, vise à fixer la vi­sion fu­ture et les orien­ta­tions stra­té­giques du dé­ve­lop­pe­ment du sec­teur agri­cole et de la pêche en Tu­ni­sie.

«L’Utap est convain­cue que le sec­teur agri­cole a be­soin de ré­formes pro­fondes»

Pour sa part, le pré­sident de l’Union tu­ni­sienne de l’agri­cul­ture et de la pêche (Utap), Abel­ma­jid Zar, a sou­li­gné que l’or­ga­ni­sa­tion agri­cole est convain­cue que le sec­teur a be­soin d’un train de me­sures et de ré­formes pro­fondes, es­ti­mant que le dia­logue consti­tue «un nou­veau re­père pour trai­ter, d’une ma­nière dif­fé­rente, les pro­blèmes et les ques­tions liées à l’agri­cul­ture». Le pré­sident de l’Utap a aus­si fait re­mar­quer que son or­ga­ni­sa­tion est contre l’an­ti­ci­pa­tion des résultats de ce dia­logue qui va du­rer près de 6 mois et qu’elle plaide en fa­veur des concer­ta­tions. Par ailleurs, un co­mi­té de pi­lo­tage du dia­logue na­tio­nal a été for­mé pour dé­ter­mi­ner les mé­thodes de tra­vail des com­mis­sions au ni­veau cen­tral et ré­gio­nal. Les concer­ta­tions de­vraient abou­tir à des re­com­man­da­tions pour la mise en place d’une nou­velle stra­té­gie de pro­mo­tion du sec­teur de l’agri­cul­ture en Tu­ni­sie.

DIA­LOGUE DE SOURDS?

Pour sa part, le Syn­di­cat des agri­cul­teurs de Tu­ni­sie (Sy­na­gri) a dé­non­cé le fait de ne pas avoir été as­so­cié au dia­logue na­tio­nal sur l’agri­cul­ture. Leïth Ben Be­cher, pré­sident du Sy­na­gri, a af­fir­mé, lors d’une confé­rence de presse, que le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture s’est li­mi­té dans ce dia­logue, à une seule par­tie syn­di­cale, en l’oc­cur­rence l’Utap (l’Union tu­ni­sienne de l’agri­cul­ture et de la pêche), ce qui consti­tue une forme d’ex­clu­sion et contre­dit les prin­cipes d’ac­tion com­mune. Ben Be­cher, a ex­pli­qué ces agis­se­ments par les dé­faillances qui ca­rac­té­risent l’or­ga­ni­sa­tion du dia­logue, no­tant que la ré­forme du sec­teur agri­cole ne peut pas réus­sir en adop­tant une vi­sion par­tiale ba­sée sur des ar­ran­ge­ments entre le mi­nis­tère et l’Utap, sans faire par­ti­ci­per le Sy­na­gri.

Le dia­logue na­tio­nal, qui s’éta­le­ra sur 6 mois avec la par­ti­ci­pa­tion des

struc­tures du sec­teur agri­cole, des com­po­santes de la so­cié­té ci­vile et des au­to­ri­tés lo­cales et ré­gio­nales, vise à fixer la vi­sion fu­ture et les orien­ta­tions stra­té­giques du dé­ve­lop­pe­ment du sec­teur agri­cole et de la pêche en

Tu­ni­sie”

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.