AÉ­RO­NAU­TIQUE

PEU­GEOT DE­SI­GN LAB DES­SINE DES HÉ­LI­CO­PTÈRES

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE -

Des mou­lins à poivre, des trot­ti­nettes, un pia­no, des voi­tures à pé­dales et main­te­nant un hé­li­co­ptère. Dé­ci­dé­ment, le la­bo­ra­toire de de­si­gn de Peu­geot (le Peu­geot De­si­gn Lab) sait tout faire. Air­bus He­li­cop­ters (ex-Eu­ro­cop­ter) a, en ef­fet, confié au fa­meux stu­dio le soin de des­si­ner son der­nier bé­bé, le H160. Un par­te­na­riat qui a de quoi sur­prendre, tant le monde de l’aé­ro­nau­tique pa­raît a prio­ri éloi­gné de l’uni­vers du de­si­gn mo­bi­lier dont Peu­geot s’est fait une spé­cia­li­té. Mais c’est jus­te­ment ce que re­cherche le fa­bri­cant d’hé­li­co­ptères: de nou­velles sources d’ins­pi­ra­tion. «Le de­si­gn de l’hé­li­co­ptère H160 — à l’époque le pro­jet X4 — a été ini­tié par les de­si­gners de Peu­geot De­si­gn Lab lors d’une com­pé­ti­tion de style, mar­quant la vo­lon­té d’Air­bus He­li­cop­ters de s’ou­vrir à de nou­velles in­fluences et d’éta­blir un nou­veau stan­dard en ma­tière de style», ex­plique le ca­bi­net de de­si­gn dans un com­mu­ni­qué. Le ca­bi­net, qui pos­sède des stu­dios à Pa­ris, Shan­ghai et Sao Pau­lo, a ain­si pro­po­sé un des­sin ini­tial qui a en­suite été adap­té par le bu­reau de style et de de­si­gn du construc­teur aé­ro­nau­tique. «Le style est au­jourd’hui au coeur des prio­ri­tés du pro­gramme H160 dont le but est de mar­quer les es­prits au­tant par sa per­son­na­li­té unique que par sa per­for­mance, ex­plique Guillaume Chie­lens, res­pon­sable du de­si­gn chez Air­bus He­li­cop­ters (et an­cien de chez Peu­geot). À par­tir de cette étude, nous avons pu dé­ve­lop­per un ap­pa­reil dont l’iden­ti­té ex­clu­sive a im­mé­dia­te­ment at­ti­ré l’at­ten­tion des opé­ra­teurs et du grand pu­blic.»

«Le style est au­jourd’hui au coeur des prio­ri­tés du pro­gramme H160 dont le but est de mar­quer les es­prits au­tant par sa per­son­na­li­té unique que par sa per­for­mance

RE­TROU­VER LE LEA­DER­SHIP PER­DU FACE AU RI­VAL ITA­LIEN

Car c’est ce qu’a com­pris Guillaume Fau­ry, le PDG du fa­bri­cant pas­sé lui aus­si par Peu­geot: le de­si­gn des hé­li­co­ptères de­vient un en­jeu de plus en plus im­por­tant, même pour ces ap­pa­reils es­sen­tiel­le­ment fonc­tion­nels. Un hé­li­co­ptère au look fu­tu­riste fe­ra le buzz sur la toile, at­ti­re­ra les re­gards sur les sa­lons, ce qui, au fi­nal, ac­croî­tra sa no­to­rié­té. Et avec ce H160, le but était de faire un clin d’oeil à l’his­toire du groupe (le nez de l’ap­pa­reil rap­pelle ce­lui de l’EC175 lan­cé en 2014), tout en y ajou­tant des touches de mo­der­ni­té, comme le «masque» noir sur la li­vrée de l’ap­pa­reil ou les pales pro­fi­lées aux ex­tré­mi­tés en forme de boo­me­rang qui de­vraient ré­duire le bruit de 50%, se­lon la firme. Et si l’ap­pa­reil a soi­gné son look, ce n’est seule­ment pas que pour ra­vir les fans de la sé­rie Su­per­cop­ter. Le fa­bri­cant veut mar­quer les es­prits pour s’im­po­ser sur le seg­ment des hé­li­co­ptères de 5 tonnes qu’il do­mi­nait na­guère avec le mo­dèle Dau­phin. Ain­si, se­lon Chal­lenges, Air­bus, qui avait une part de mar­ché de 40% il y a quelques an­nées est tom­bé à 15%, aban­don­nant le lea­der­ship à son grand ri­val ita­lien Agus­taWest­land dont le mo­dèle AW139 car­tonne avec plus de 800 com­mandes à ce jour. Le H160 au­ra la lourde tâche de suc­cé­der au Dau­phin, tou­jours en ac­ti­vi­té de­puis 1975, et qui s’est ven­du à 1.100 exem­plaires. Le nou­vel ap­pa­reil, conçu pour un usage ci­vil (pla­te­formes pé­tro­lières, trans­port VIP...) et dont le pro­gramme au­rait coû­té aux alen­tours d’un mil­liard d’eu­ros ef­fec­tue­ra son pre­mier vol en 2016 et de­vrait être li­vré cou­rant 2018

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.