COUP DE POUCE AUX EX­POR­TA­TEURS

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE - Par M. KHDIMALLAH

Dans le cadre du lan­ce­ment du Fonds d’ap­pui à la com­pé­ti­ti­vi­té et au dé­ve­lop­pe­ment des exportations «Tas­dir+», une des com­po­santes du 3e pro­jet de dé­ve­lop­pe­ment des exportations (PDE3), le Centre de pro­mo­tion des exportations, Ce­pex, a or­ga­ni­sé, ré­cem­ment, une jour­née d’in­for­ma­tion, en pré­sence de Azi­za Hti­ra, p.-d.g. du Ce­pex et pré­si­dente du fonds, Chefia Chal­bia, di­rec­trice co­or­di­na­trice du fonds, Ab­del­ma­jid Zar, pré­sident de l’Utap, Taou­fik Mlayah, membre de l’Uti­ca, des re­pré­sen­tants de la Banque mon­diale, du sec­teur des exportations et de la presse na­tio­nale. D’un mon­tant de 22 mil­lions de dol­lars (plus de 40 mil­lions de di­nars tu­ni­siens), ce fonds, dont le lan­ce­ment a été an­non­cé par la p.-d.g. du Ce­pex, est des­ti­né à four­nir l’as­sis­tance tech­nique et fi­nan­cière à 1.000 en­tre­prises ex­por­ta­trices tu­ni­siennes. Il est des­ti­né aux en­tre­prises en ac­ti­vi­té ef­fec­tive de­puis deux an­nées au moins, à celle qui ont une si­tua­tion fi­nan­cière saine et en­finà celles qui réa­lisent un chiffre d’af­faires annuel à l’ex­port ne dé­pas­sant pas les 30 mil­lions de di­nars. Le PDE 3, un pro­jet s’éta­lant sur une pé­riode de cinq ans (2015/2019), est fi­nan­cé en par­tie par la Banque mon­diale pour un mon­tant de 50 mil­lions de dol­lars. Il vise à sou­te­nir l’ac­tion pu­blique en ma­tière d’amé­lio­ra­tion du mi­lieu des af­faires et de fa­ci­li­ta­tion d’une crois­sance éco­no­mique ti­rée par les exportations. Il vise, d’autre part, à ap­puyer di­rec­te­ment des en­tre­prises du sec­teur pri­vé en quête d’ex­pan­sion et de di­ver­si­fi­ca­tion de leurs offres ex­por­tables et de leurs mar­chés d’ex­por­ta­tion. Le PDE 3 ac­corde à ces en­tre­prises une pa­no­plie de ser­vices de sou­tien et d’ac­com­pa­gne­ment (con­seil et as­sis­tance tech­nique) et des sub­ven­tions par­tielles avec un co­fi­nan­ce­ment non rem­bour­sable de 50% au pro­fit des en­tre­prises in­di­vi­duelles et de 70% pour les as­so­cia­tions pro­fes­sion­nelles. Ces sub­ven­tions sont pla­fon­nées à 150 mille di­nars par bénéficiaire et à 200 mille di­nars en cas d’im­plan­ta­tion à l’étran­ger. Le mi­nistre du Com­merce, Rid­ha La­houel, a in­di­qué que ce pro­jet est cru­cial pour la Tu­ni­sie, sur­tout en cette phase de crise éco­no­mique. « Le dé­ve­lop­pe­ment des exportations est un facteur dé­ter­mi­nant pour la crois­sance éco­no­mique et la créa­tion d’em­plois…‘’Tas­dir+’’ per­met­tra, par la suite, d’aug­men­ter la va­leur ajou­tée des exportations, d’ac­croître le nombre d’opé­ra­tions dans ce do­maine, de di­ver­si­fier les mar­chés et les pro­duits…», a-t-il ajou­té. Pour sa part, Ab­del­ma­jid Zar a pré­ci­sé que le dé­ve­lop­pe­ment des exportations reste tri­bu­taire de l’équi­libre entre les dif­fé­rents maillons de la chaîne éco­no­mique. Il est temps de dé­ve­lop­per le cadre ju­ri­dique et d’ins­tal­ler de nou­veaux sys­tèmes de trans­port et de for­ma­tion…Il est temps, aus­si, de li­bé­ra­li­ser le sec­teur pour ci­bler de nou­veaux mar­chés à forte va­leur ajou­tée», a-t-il dit. Re­ve­nant sur les pro­blèmes que connaît le sec­teur des exportations en Tu­ni­sie, Taou­fik Mlayah a ap­pe­lé les au­to­ri­tés com­pé­tentes à dé­ve­lop­per les ser­vices du port du Ra­dès pour ré­duire la fac­ture des ex­por­ta­teurs, gon­flée à cause de la longue du­rée de sta­tion­ne­ment des conte­neurs (25 jours) et la len­teur des pro­cé­dures de dé­doua­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.