LES TOU­RISTES BRI­TAN­NIQUES DE RE­TOUR

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE - Par Me­riem KHDIMALLAH

Quand Tho­mas Cook et Thomson cassent les prix !

Mal­gré l’aver­tis­se­ment des au­to­ri­tés bri­tan­niques, dé­con­seillant vi­ve­ment tout dé­pla­ce­ment des res­sor­tis­sants du Royau­meU­ni en Tu­ni­sie, les voya­gistes bri­tan­niques comptent re­prendre leurs ac­ti­vi­tés et pré­parent leur grand re­tour sur le mar­ché tu­ni­sien, en ré­ponse à la de­mande pres­sante de leurs clients, tou­jours in­té­res­sés par la des­ti­na­tion Tu­ni­sie. Tho­mas Cook s’est dit confiant pour l’exer­cice 2015-2016 au vu de la bonne te­nue des ré­ser­va­tions pour les va­cances d’hi­ver et d’été qu’il pro­pose. «Les Bri­tan­niques sont prêts à re­ve­nir pas­ser des va­cances en Tu­ni­sie…Mal­gré l’avis tou­jours dé­fa­vo­rable du Fo­rei­gn Of­fice, la de­mande, ain­si que la ré­ser­va­tion pour la des­ti­na­tion n’ont ja­mais ces­sé et se pour­suivent comme si de rien n’était!», a in­di­qué le voya­giste, qui re­pro­gram­me­ra la Tu­ni­sie à comp­ter du 30 avril pro­chain. Le TO bri­tan­nique est prêt à bra­der les prix, dé­fiant toute concur­rence : il pro­pose à ses clients des ré­duc­tions im­por­tantes sur Sousse no­tam­ment ! L’Hô­tel Im­pe­rial Ma­rha­ba où s’est per­pé­tré l’at­ten­tat de Sousse est pro­po­sé à 389 livres ster­ling (- 24 %) pour un dé­part du 14 mai 2016, soit une éco­no­mie de 240 £. Par ailleurs, un sé­jour d’une se­maine pour une per­sonne en all-in­clu­sive, les trans­ports aé­rien et ter­restre com­pris, à 313 £, ce qui cor­res­pond à une baisse de prix de 34%. Mais on trouve beau­coup moins cher. Tho­mas Cook pro­pose le Kan­ta Re­sort, à Sousse, avec un sé­jour d’une se­maine en de­mi-pen­sion à seule­ment 239 £, soit une ré­duc­tion de 44% ! De même pour Thomson, un autre tour-opé­ra­teur bri­tan­nique qui opère sur la Tu­ni­sie. Les prix bra­dés sont la seule ré­ponse de Thomson qui pro­pose, à 431 £ seule­ment, une se­maine dans le très luxueux Sen­si­mar Sche­ra­zade à Sousse. «Où est le mal ? Bu­si­ness is bu­si­ness ! Notre at­ti­tude est trans­pa­rente et hon­nête et il n’y a au­cune tri­che­rie… En ce qui concerne la ré­duc­tion de nos ta­rifs, c’est une ma­nière tout à fait nor­male de re­lan­cer une des­ti­na­tion qui a été af­fec­tée par les at­taques ter­ro­ristes…La re­lance de la des­ti­na­tion Tu­ni­sie ne pas­se­ra que par un prix d’ap­pel bas et des pro­mo­tions spec­ta­cu­laires li­mi­tées dans le temps », ex­plique le voya­giste.

LES PRO­FES­SION­NELS PEUVENT-ILS CONTI­NUER À BRA­DER LEURS PRO­DUITS ?

La ques­tion qu’on peut se po­ser c’est : faut-il cé­der à la ten­ta­tion de bra­der les prix et y a-t-il vrai­ment une de­mande autre que celle mo­ti­vée par cette po­li­tique de prix bra­dés ?

L

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.