ON NE PEUT NIER QUE CES DIS­PO­SI­TIONS VONT LAR­GE­MENT AVAN­TA­GER LE SEC­TEUR DE L’IM­MO­BI­LIER PAR RAP­PORT AUX AUTRES SEC­TEURS

La Presse Business (Tunisia) - - EN COUVERTURE -

n’existe et n’exis­te­ra pas. «Le contexte n’est pas le même, le mode opé­ra­toire des banques est dif­fé­rents, et cer­tains fac­teurs sont in­exis­tant sur le mar­ché tu­ni­sien». Tou­te­fois, on ne peut nier que ces dis­po­si­tions vont lar­ge­ment avan­ta­ger le sec­teur de l’im­mo­bi­lier par rap­port aux autres sec­teurs et que, une fois en­core, on va comp­ter sur la consom­ma­tion comme prin­ci­pale so­lu­tion contre la ré­ces­sion éco­no­mique. La ques­tion est, dès lors, tout en gar­dant cette même lo­gique de «gain d’im­pôt», pour­quoi ne pas pen­ser à d’autres dis­po­si­tions en fa­veur d’autres sec­teurs ?

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.