UN VRAI BOU­LOT, PAS UN VRAI JOB

Mar­ga­ret That­cher as­su­rait qu’être mère était un tra­vail de ma­na­ge­ment. Elle avait tort sur le tra­vail, elle avait rai­son sur le ma­na­ge­ment.

La Presse Business (Tunisia) - - FINANCIAL TIMES - Lu­cy KELLAWAY, FT

Al’époque où j’ai re­com­men­cé à tra­vailler après la nais­sance de mon pre­mier en­fant, j’ai ren­du vi­site à une amie avo­cate qui ve­nait, elle aus­si, d’avoir un bé­bé et avait dé­ci­dé de res­ter à la mai­son pour s’oc­cu­per de son fils. Le lunch se dé­rou­lait à mer­veille quand je lui ai dit que je l’en­viais de ne pas avoir à re­tra­vailler. Ce de­vait être tel­le­ment bien de res­ter avec son fils toute la jour­née. Elle m’a re­gar­dée avec quelque chose qui res­sem­blait à de la haine. Elle avait un job, a-t-elle aboyé. Éle­ver un en­fant est un vrai tra­vail, dé­fi­ni­ti­ve­ment, et bien plus im­por­tant que tout ce qui avait trait au droit des af­faires. Mais avait-elle rai­son ? La ma­ter­ni­té est-elle un vrai job? Mar­ga­ret That­cher pen­sait que oui. Se­lon elle, éle­ver des en­fants était un bou­lot de ma­na­ger. La reine est ap­pa­rem­ment de son avis. Elle a confié à Kate Wins­let qu’il s’agis­sait “du meilleur job” qui existe. Pour­tant, je m’aper­çois que les ma­mans de la classe moyenne ont der­niè­re­ment chan­gé d’avis. Celles qui vo­laient dans les plumes du pre­mier qui sous-en­ten­dait qu’éle­ver des en­fants n’était pas un tra­vail, sont de nos jours tout aus­si fu­rieuses quand on leur dit que c’en est un. La se­maine der­nière, Mum­snet, le ré­seau social pour pa­rents, a pu­blié un com­mu­ni­qué ré­su­mant la nou­velle loi en la ma­tière : “La ma­ter­ni­té est un voyage émo­tion­nel, pas un tra­vail”. C’est la bonne ré­ponse, mais pour la mau­vaise rai­son. Éle­ver des en­fants n’est pas un tra­vail, et ne l’a ja­mais été. L’édu­ca­tion pa­ren­tale en est un, et par­fois un bou­lot très dif­fi­cile, mais ce n’est pas un em­ploi, puisque vous n’êtes pas payé pour le faire. L’ac­cord pas­sé avec un em­ployeur si­gnale que vous choi­sis­sez vo­lon­tai­re­ment d’oc­cu­per un em­ploi et que vous pou­vez don­ner votre dé­mis­sion quand vous le sou­hai­tez. Mais tant que vous le faites, vous de­vez obéir aux règles. Comme édi­to­ria­liste, j’ai dé­ci­dé d’écrire cette ru­brique parce que c’est mon tra­vail. Comme pa­rent,

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.