L’OMS DÉ­CLARE LA FIN DE L’ÉPI­DÉ­MIE D’EBO­LA

L’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (OMS) a dé­cla­ré la fin de trans­mis­sion de l’épi­dé­mie d’Ebo­la en Afrique de l’Ouest, alors que le Li­be­ria est dé­sor­mais dé­bar­ras­sé du vi­rus.

La Presse Business (Tunisia) - - OEIL SUR L’AFRIQUE -

Toutes les chaînes de trans­mis­sion re­con­nues du vi­rus Ebo­la se sont ar­rê­tées en Afrique de l’Ouest, car au­cun cas po­si­tif n’a été dé­tec­té de­puis 42 jours (2 fois la pé­riode d’in­cu­ba­tion) au Li­be­ria, der­nier pays tou­ché, a an­non­cé l’OMS. La fin du vi­rus Ebo­la en Sier­ra Leone avait été dé­cla­rée en no­vembre 2015 et la Gui­née est de­ve­nue exempte du vi­rus en dé­cembre 2015. Le Li­be­ria entre main­te­nant dans une pé­riode de sur­veillance ren­for­cée de 90 jours afin de pou­voir iden­ti­fier ra­pi­de­ment tout nou­veau cas et em­pê­cher ain­si la pro­pa­ga­tion du vi­rus. «L’OMS sa­lue le gou­ver­ne­ment et le peuple li­bé­riens pour leur ré­ponse ef­fi­cace à la ré­ap­pa­ri­tion ré­cente du vi­rus Ebo­la», a dé­cla­ré Alex Ga­sa­si­ra, re­pré­sen­tant de l’OMS au Li­be­ria, ajou­tant que l’OMS conti­nue­ra de sou­te­nir le Li­be­ria dans ses ef­forts pour pré­ve­nir, dé­tec­ter et ré­pondre aux cas sus­pects. L’OMS a ce­pen­dant aver­ti que «le tra­vail n’est pas ter­mi­né» et que les sys­tèmes de sur­veillance et de ré­ponse ef­fi­caces se­ront cru­ciaux dans les mois à ve­nir. Le Li­be­ria avait été dé­cla­ré exempt d’Ebo­la en mai et en sep­tembre der­niers. Ce­pen­dant, de nou­veaux cas avaient été dé­cou­verts, puis confir­més et avaient re­mis le comp­teur à zé­ro. L’OMS a rap­pe­lé que dix nou­velles pe­tites flam­bées du vi­rus Ebo­la sont sur­ve­nues entre mars et no­vembre 2015. Elles sem­blaient dues à la ré­sur­gence d’un vi­rus per­sis­tant au sein de la po­pu­la­tion sur­vi­vante. La chaîne de trans­mis­sion d’ori­gine est ap­pa­rue il y a deux ans, en dé­cembre 2013, à Gué­cké­dou en Gui­née. Elle a en­traî­né une flam­bée épi­dé­mique qui s’est pro­pa­gée au Li­be­ria et en Sier­ra Leone, deux pays voi­sins, puis dans sept autres pays, par voie ter­restre ou aé­rienne. Se­lon les sta­tis­tiques de l’OMS, plus de 28.500 per­sonnes ont été in­fec­tées par l’épi­dé­mie d’Ebo­la de­puis la dé­cou­verte du pre­mier cas, et plus de 11.300

vie.■ per­sonnes en ont per­du la

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.