UNERÉUNIONDEHAUTNIVEAUSURLA SÉCURITÉMARITIMEDUGOLFEDEGUINÉE

La Presse Business (Tunisia) - - OEIL SUR L’AFRIQUE -

La­ca­pi­ta­le­ca­me­rou­naise,Yaoun­dé, abrite, mi-fé­vrier, une réunion de haut ni­veau sur la sé­cu­ri­té ma­ri­time dans le Golfe de Gui­née. Il s’agit d’une ses­sion ex­tra­or­di­naire de la réunion an­nuelle des hauts res­pon­sables du Centre in­ter­ré­gio­nal de co­or­di­na­tion pour la mise en oeuvre de la stra­té­gie com­mune Ceeac-Ce­deao-CGG de sû­re­té et de sé­cu­ri­té ma­ri­time du Golfe de Gui­née, a af­fir­mé Ah­mad Al­lam-Mi, se­cré­taire gé­né­ral de la Ceeac, lors d’un point de presse ven­dre­di à Li­bre­ville. «L’in­sé­cu­ri­té ma­ri­time dans le Golfe de Gui­née consti­tue un phé­no­mène com­plexe qui af­fecte la si­tua­tion éco­no­mique et po­li­tique des Etats du Golfe de Gui­née, avec des consé­quences très sé­rieuses, y com­pris pour ceux qui ne dis­posent pas d’ac­cès di­rect à la mer» , a-t-il dé­cla­ré. Plu­sieurs ex­perts sou­tiennent que la cri­mi­na­li­té trans­na­tio­nale fait pe­ser de graves me­naces sur la sé­cu­ri­té et la sû­re­té ma­ri­times, la paix et la sta­bi­li­té in­ter­na­tio­nales, d’une part, et sur le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique des Etats de l’Afrique cen­trale et de l’Afrique de l’Ouest, d’autre part. Se­lon M. Al­lam-Mi, ces me­naces sont de plu­sieurs ordres. Elles vont du tra­fic d’armes et des stu­pé­fiants, en pas­sant par la traite des êtres hu­mains, la pi­ra­te­rie et les vols à main ar­mée en mer, la pêche illi­cite, l’en­fouis­se­ment des dé­chets toxiques. «Je vou­drais me ré­jouir de voir la Com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale et les opé­ra­teurs de mer tou­jours mo­bi­li­sés sur un su­jet stra­té­gique com­mun, dont la Ceeac et les Etats membres se sont sai­sis dès 2008» , a-t-il dit. La ren­contre de Yaoun­dé consis­te­ra en l’exa­men et va­li­da­tion des do­cu­ments pré­sen­tés par une équipe des ex­perts.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.