Sur quoi faut-il plu­tôt se concen­trer, à votre sens ?

La Presse Business (Tunisia) - - EN COUVERTURE -

Ce do­cu­ment d’orien­ta­tion stra­té­gique est le draft de notre 13e Plan de dé­ve­lop­pe­ment, car la Tu­ni­sie en a dé­jà vé­hi­cu­lé une dou­zaine de­puis l’in­dé­pen­dance. Ce­la im­plique que nous ne man­quons cer­tai­ne­ment pas d’ex­pé­rience dans ce do­maine. Une ex­pé­rience qui nous dicte lo­gi­que­ment de nous concen­trer sur les as­pects les plus im­por­tants, sur­tout deux d’entre-eux à mon sens : l’em­ploi et la ba­lance des paie­ments.

M.M. : Pour­quoi l’em­ploi en tout pre­mier lieu, alors que la lo­gique éco­no­mique ap­pelle d’abord aux nom­breux fon­da­men­taux

de­vons agir, car le temps ne joue pas en notre fa­veur. Les es­ti­ma­tions af­firment que nous au­rons 300 mille chô­meurs de plus dans les 5 an­nées qui viennent si nous n’an­ti­ci­pons pas. Nous sa­vons que nous de­vrions créer 70 mille em­plois par an alors que la réa­li­té in­dique que nous sommes in­ca­pables d’al­ler au-de­là de 15 mille.

Quelle se­rait alors votre re­cette ? M.M. :

J’ai pro­po­sé que les en­tre­prises soient ap­pe­lées à em­bau­cher au cours des 3 pro­chaines an­nées 5% de leur nombre d’em­ployés. Ain­si, une en­tre­prise d’une cen­taine d’em­ployés em­bau­che­rait 15 per­sonnes en 3 ans. Beau­coup ont af­fir­mé dans les mé­dias que ce­la n’était pas pos­sible. Quant au gou­ver­ne­ment, il n’a pas bou­gé le pe­tit doigt. Soyons clairs, je n’ai ja­mais dit que ce­la se­rait fa­cile. Au contraire, il nous faut beau­coup de tra­vail avant d’y par­ve­nir. Il fau­drait com­men­cer par une étude sé­rieuse du su­jet puis par une en­tente dé­taillée avec le pa­tro­nat et le syn­di­cat, et ce n’est qu’après

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.