AVIS DE L’EX­PERT JEANF­RAN­ÇOIS LI­MAN­TOUR

S’IM­POSE

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE - JEAN-FRANÇOISLIMANTOUR EXPERTINTERNATIONAL ENTEXTILE-HA­BILLE­MENT

Une mon­tée en gamme s’im­pose

Le sec­teur tex­tile peut mieux se por­ter. C’est vrai que les der­nières sta­tis­tiques européennes montrent que la Tu­ni­sie a re­cu­lé dans le clas­se­ment des four­nis­seurs en ha­bille­ment du mar­ché eu­ro­péen de la qua­trième à la neu­vième place, mais elle n’est pas le seul pays à su­bir des contre­per­for­mances sur le mar­ché eu­ro­péen. Les exportations en pro­ve­nance du Ma­roc, de la Tur­quie et de l’Egypte ont éga­le­ment ré­gres­sé. On peut conclure alors qu’il y a un pro­blème d’ordre gé­né­ral qui af­fecte les exportations tu­ni­siennes et mé­di­ter­ra­néennes. Ce­pen­dant, des pro­blèmes spé­ci­fiques à la Tu­ni­sie dont l’in­sé­cu­ri­té conti­nuent à pe­ser lourd sur le sec­teur et al­tèrent le rythme des in­ves­tis­se­ments. D’où l’ob­jet de la conven­tion qui vise à re­lan­cer l’in­ves­tis­se­ment dans le sec­teur, no­tam­ment dans des fi­lières à haute va­leur ajou­tée. Car la Tu­ni­sie ne peut plus s’af­fi­cher comme un site de simple sous-trai­tance à bas prix. Sur ce ter­rain, d’autres pays asia­tiques sont plus agres­sifs en ma­tière de coût, et plu­sieurs d’entre eux bé­né­fi­cient de fa­ci­li­tés d’ac­cès au mar­ché eu­ro­péen, à l’ins­tar de la Bir­ma­nie, du Cam­bodge, du Viêt­nam, du Ben­gla­desh et du Pa­kis­tan. L’Union eu­ro­péenne a ac­cor­dé à ces pays des avan­tages bien plus im­por­tants à ceux ac­cor­dés à la Tu­ni­sie. Face à cette si­tua­tion, cette der­nière de­vrait adop­ter une stra­té­gie de différenciation ba­sée sur une mon­tée en gamme, dé­ve­lop­pe­ment des marques... A cet égard, je peux confir­mer que la Tu­ni­sie dis­pose d’un po­ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment consi­dé­rable. Pour ce faire, il est op­por­tun de mo­bi­li­ser toutes les par­ties pre­nantes, non seule­ment les en­tre­prises, mais éga­le­ment les ins­ti­tu­tions com­pé­tentes et l’Union eu­ro­péenne, qui de­vrait mon­trer con­crè­te­ment ce que veut dire un « pays ami ». De notre part, nous sommes en train de pré­pa­rer une mo­bi­li­sa­tion à grande échelle qui de­vrait dé­bou­cher sur de grandes ac­tions et opé­ra­tions dès le dé­but du pro­chain se­mestre.»

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.