AUNOM DU DÉ­VE­LOP­PE­MENT, DE LA GOU­VER­NANCE ET DE LA COM­PÉ­TI­TI­VI­TÉ

La Tu­ni­sie pré­side l’ini­tia­tive Me­na-Ocde pour la pé­riode 2016-2020.

La Presse Business (Tunisia) - - EVENT - Par Omar KAMMOUN

La Tu­ni­sie ajoute une nou­velle corde à son arc en termes de co­opé­ra­tion avec l’Ocde (Or­ga­ni­sa­tion de co­opé­ra­tion et de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique). Après l’Egypte (2007-2009) et le Ma­roc (20092015) c’est au tour de la Tu­ni­sie de pré­si­der l’ini­tia­tive Me­na (Moyen-Orient et Afrique du Nord) pour la gou­ver­nance et la com­pé­ti­ti­vi­té à l’ap­pui du dé­ve­lop­pe­ment. «Cette ini­tia­tive for­me­ra une pla­te­forme de dis­cus­sion, de re­cherche et d’échange d’ex­pé­rience avec les ex­perts de l’Ocde et ceux des pays membre à pro­pos des po­li­tiques pu­bliques à l’échelle ré­gio­nale et lo­cale», ex­plique Yas­sine Bra­him, mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment, de l’In­ves­tis­se­ment et de la Co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale. En fait, l’ini­tia­tive, comme son nom l’in­dique, com­porte deux vo­lets prin­ci­paux : « Gou­ver­nance » qui se­ra co­pré­si­dée par le mi­nis­tère de la Fonc­tion pu­blique, la Gou­ver­nance et la Lutte contre la cor­rup­tion et par l’Es­pagne, et « Com­pé­ti­ti­vi­té » qui se­ra co­di­ri­gée par le mi­nis­tère du Dé­ve­lop­pe­ment et la Suède. «Cette ini­tia­tive per­met­tra de ren­for­cer les fon­de­ments de la bonne gou­ver­nance par l’op­ti­mi­sa­tion de la trans­pa­rence, de la res­pon­sa­bi­li­té et de la re­de­va­bi­li­té des dif­fé­rentes ins­ti­tu­tions pu­bliques ain­si que l’in­ten­si­fi­ca­tion de la par­ti­ci­pa­tion de la so­cié­té ci­vile au dia­logue sur la ges­tion pu­blique», sou­ligne Ka­mel Aya­di, mi­nistre de la Fonc­tion pu­blique. Tout au long de son man­dat, la Tu­ni­sie s’en­gage à four­nir les ef­forts re­quis pour ren­for­cer le dia­logue entre les pays membres de l’ini­tia­tive tout en s’ins­pi­rant des bonnes pra­tiques et des ex­pé­riences réus­sies des pays membres de l’Ocde dans le do­maine de la gou­ver­nance et de la com­pé­ti­ti­vi­té, vec­teur du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et d’in­té­gra­tion à l’échelle ré­gio­nale et mon­diale.

QUEL AVAN­TAGE POUR LA TU­NI­SIE ?

En Tu­ni­sie, le thème de la com­pé­ti­ti­vi­té est pla­cé au coeur des orien­ta­tions stra­té­giques du pays. L’op­ti­mi­sa­tion de la com­pé­ti­ti­vi­té est en fait une exi­gence de vie ou de mort pour le pays, sur­tout que la concur­rence au ni­veau de la ré­gion Me­na est de­ve­nue de plus en plus rude et ef­fré­née. Pour pou­voir boos­ter les per­for­mances de son éco­no­mie et conti­nuer à at­ti­rer des in­ves­tis­se­ments, le pays doit im­pé­ra­ti­ve­ment en­ga­ger les ré­formes né­ces­saires ga­ran­tis­sant une op­ti­mi­sa­tion de la com­pé­ti­ti­vi­té de ses en­tre­prises. «Nous fo­ca­li­se­rons nos ef­forts fu­turs sur le dé­ve­lop­pe­ment glo­bal per­met­tant à l’éco­no­mie tunisienne de pas­ser d’une éco­no­mie à faible coût à un hub éco­no­mique par le biais de la pro­mo­tion des in­ves­tis­se­ments, de l’amé­lio­ra­tion du cli­mat des af­faires, ain­si que par l’amé­lio­ra­tion de la ca­pa­ci­té ex­por­ta­trice de la Tu­ni­sie, la pro­mo­tion de son in­té­gra­tion mon­diale et la pro­mo­tion de l’éco­no­mie nu­mé­rique, lo­co­mo­tive de la crois­sance éco­no­mique», af­firme Yas­sine Bra­him. En fait, tout ou presque passe par l’amé­lio­ra­tion de la com­pé­ti­ti­vi­té. Plus le pays est com­pé­ti­tif, plus il at­tire d’in­ves­tis­se­ments, plus il ex­porte et donc plus il crée de ri­chesses et d’em­plois. Ce­pen­dant, l’op­ti­mi­sa­tion de la com­pé­ti­ti­vi­té n’est pas aus­si simple

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.