ERRIM : DES PRO­DUITS DU TER­ROIR VA­LO­RI­SÉS PAR LES FEMMES

En Tu­ni­sie, no­tam­ment dans les zones ru­rales des gou­ver­no­rats de l’in­té­rieur, les femmes conti­nuent à être confron­tées à un manque fla­grant d’op­por­tu­ni­tés d’em­ploi. Pour­tant, des ini­tia­tives comme celle d’«Errim» dans la dé­lé­ga­tion de Men­zel M’hi­ri (Kai­ro

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE -

La marque de ha­ris­sa tra­di­tion­nelle et d’épices «Errim» qui com­mence à faire son pe­tit bout de che­min dans les épi­ce­ries fines. Mais der­rière cette marque se cache l’his­toire de 164 femmes ru­rales qui se sont unies pour va­lo­ri­ser leur sa­voir-faire an­ces­tral. En 2013, les femmes de Men­zel M’hi­ri ont crée la pre­mière et seule so­cié­té mu­tuelle des ser­vices agri­coles (Smsa), de Tu­ni­sie en­tiè­re­ment fé­mi­nine. Les Smsa sont gui­dées par un es­prit d’éco­no­mie so­li­daire, mais avec une vo­ca­tion com­mer­ciale. «En Tu­ni­sie, il y a beau­coup d’as­so­cia­tions et de grou­pe­ments de femmes à but non lu­cra­tif, mais nous avons vou­lu créer une Smsa pour pou­voir com­mer­cia­li­ser nos pro­duits, créer de l’em­ploi pour les femmes et aug­men­ter les re­ve­nus de nos fa­milles» , ex­plique la pré­si­dente de la Smsa,

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.