JE TRICHE… DONC JE SUIS !

La der­nière sanc­tion in­fli­gée par l’Uefa à l’en­contre du club stam­bou­liote Ga­la­ta­sa­ray, pri­vé de par­ti­ci­per aux com­pé­ti­tions eu­ro­péennes pen­dant une sai­son pour non-res­pect de l’équi­libre fi­nan­cier (dé­pas­se­ment du mon­tant des dé­penses par rap­port aux bé­né

La Presse Business (Tunisia) - - BUSINESS SPORT - Par Ra­fik EL HERGUEM

Dans cette sanc­tion aus­si, le club turc est obli­gé de bais­ser ses dé­penses pour re­ve­nir à l’équi­libre fi­nan­cier et pur­ger ses pertes. L’ins­tance de contrôle fi­nan­cier des clubs, or­gane res­pon­sable au­près de l’Uefa char­gé de faire res­pec­ter le fair-play fi­nan­cier, a frap­pé fort et rap­pe­lé aux clubs eu­ro­péens qui pro­duisent des plus va­lues consi­dé­rables et qui dé­pensent aus­si un ar­gent fou en in­fra­struc­ture mais aus­si en in­ves­tis­se­ment sur les joueurs, que le res­pect de l’équi­libre fi­nan­cier et la li­mi­ta­tion du pla­fond des pertes et des dé­penses (de re­cru­te­ment, qui ex­pliquent en grande par­tie ces trous dans les bud­gets) sont sa­crés. Le PSG et Man­ches­ter Ci­ty en savent quelque chose après avoir dé­pas­sé un seuil rai­son­nable de dé­penses sur le mer­ca­to et ba­foué la règle de concur­rence pure par rap­port à leurs ad­ver­saires (ils ont été in­ter­dits de re­cru­te­ment pen­dant une cer­taine pé­riode et se sont vu li­mi­tés à un nombre de joueurs maxi­mum en com­pé­ti­tions eu­ro­péennes). Les Pa­ri­siens et les Man­cu­niens ont dû at­tendre deux sai­sons pour re­de­ve­nir ac­tifs sur le mer­ca­to et in­ves­tir,

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.