POUR EX­POR­TER, IL FAUT ÊTRE BIEN IN­FOR­MÉ

La Presse Business (Tunisia) - - BUSINESS -

Pire, «nous n’avons pas d’ob­jec­tif mo­bi­li­sa­teur pour l’Afrique», ajoute ce haut res­pon­sable de l’ex­por­ta­tion. Cette ab­sence de vi­sion et de stra­té­gie pour l’Afrique se­rait l’un des prin­ci­paux fac­teurs dis­sua­dant les in­ves­tis­seurs tu­ni­siens, car, pour pros­pec­ter un mar­ché, il ne suf­fit pas d’être convain­cu de son po­ten­tiel; il faut, éga­le­ment, être sou­te­nu et ac­com­pa­gné par les ins­ti­tu­tions d’ap­pui. «Notre sys­tème de veille pré­sente plu­sieurs dé­faillances, d’où son in­ef­fi­ca­ci­té », ex­plique Mo­nia Es­sai­di, pré­si­dente de Co­nect in­ter­na­tio­nal (Con­fé­dé­ra­tion des en­tre­prises ci­toyennes de Tunisie). Et d’ajou­ter : «La pré­sence des en­tre­prises tu­ni­siennes en Afrique n’est plus un choix. C’est de­ve­nu vi­tal. Mais, mal­heu­reu­se­ment, les ex­por­ta­teurs sont peu in­for­més sur les op­por­tu­ni­tés d’af­faires dans les dif­fé­rents pays». Pour re­mé­dier à cette dé­faillance, la Co­nect, tout comme l’Uti­ca (Union tu­ni­sienne de l’in­dus­trie, du com­merce et de l’ar­ti­sa­nat) et les Chambres de com­merce, mul­ti­plient les mis­sions d’af­faires dans les pays afri­cains. Mais ce­la ne suf­fit pas. «Ces pays sont en mu­ta­tion. Il y a donc tou­jours du nou­veau. Les lé­gis­la­tions changent, les op­por­tu­ni­tés et les dé­marches sont dif­fé­rentes d’un pays à l’autre…Pour être à jour, nous de­vons ren­for­cer notre pré­sence dans les prin­ci­paux pays afri­cains », es­time Rid­ha At­taia. Au­tre­ment dit, ce qui est va­lable pour au­jourd’hui risque de ne pas l’être de­main et l’op­por­tu­ni­té of­ferte au­jourd’hui pour­rait dis­pa­raître de­main. «Nous, les ex­por­ta­teurs, nous es­sayons de faire de notre mieux. Nous pros­pec­tons, nous es­sayons de créer des ré­seaux et trou­ver l’op­por­tu­ni­té au mo­ment adé­quat, mais nos moyens sont li­mi­tés. Nous avons be­soin d’être ac­com­pa­gnés pour pou­voir nous im­po­ser sur ce mar­ché qui sé­duit toutes les puis­sances mon­diales», in­siste Wa­lid Lou­kil. Une stra­té­gie na­tio­nale bien dé­tai­lée pour la conquête du mar­ché afri­cain s’avère au­jourd’hui in­dis­pen­sable. Le pays doit dé­fi­nir sa vi­sion et ses ac­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.