UN EXER­CICE PAR­TA­GÉ ?

Se­lon l’in­ter­mé­diaire en Bourse, Amen In­vest, le mar­ché bour­sier risque de connaître le même scé­na­rio que ce­lui de 2015.

La Presse Business (Tunisia) - - BOURSE -

Al’ins­tar de ce­lui 2015, ce­lui en cours risque d’être mou­ve­men­té et par­ta­gé entre eu­pho­rie et cor­rec­tions suc­ces­sives. C’est ce qu’ex­plique l’in­ter­mé­diaire en Bourse, Amen In­vest, dans une «Ré­tros­pec­tive du pre­mier tri­mestre 2016». D’après ce fin connais­seur du mar­ché bour­sier tu­ni­sien, le Tu­nin­dex a en­re­gis­tré ain­si une ful­gu­rante as­cen­sion sur le mois de jan­vier, cu­mu­lant un gain men­suel de +7,41% ; un mou­ve­ment qui a été pro­ba­ble­ment mo­ti­vé par l’ex­pec­ta­tive de la pu­bli­ca­tion d’in­di­ca­teurs d’ac­ti­vi­té re­la­tifs au der­nier tri­mestre de 2015 par les so­cié­tés co­tées. Le mois de fé­vrier a, quant à lui, connu un net af­fais­se­ment de la per­for­mance du mar­ché, où le Tu­nin­dex s’est ré­trac­té sur tout le mois de 2,36%, pro­ba­ble­ment en cor­ré­la­tion avec les ten­sions géo­po­li­tiques sub­sis­tant dans la ré­gion et les in­quié­tudes quant à une pos­sible in­ter­ven­tion de l’Otan en Libye. L’op­ti­misme a re­pris au dé­but du mois de mars, avec une per­for­mance men­suelle de +2,51%, en­re­gis­trée prin­ci­pa­le­ment du­rant la pre­mière se­maine. La per­for­mance cu­mu­lée de l’in­dice sur le tri­mestre a pu se main­te­nir au-de­là des 7%. Dans l’en­semble, le Tu­nin­dex a été ti­ré vers le haut tout au long de l’an­née, prin­ci­pa­le­ment par les lignes Sfbt et Eu­ro-cycles, ain­si que par les va­leurs du sec­teur ban­caire, à l’ins­tar de la Biat, la BT, At­ti­ja­ri­bank et la BH.

LA SFBT DONNE DU GOÛT AU MAR­CHÉ

Se­lon le même do­cu­ment, la Sfbt, conti­nue d’en ac­ca­pa­rer la ma­jeure par­tie, bien que 70% de son vo­lume aient été en­re­gis­trés via tran­sac­tions de bloc du­rant le mois de fé­vrier. Le titre a en­re­gis­tré une re­prise de plus de 14%. Artes, quant à elle, s’est po­si­tion­née en se­conde po­si­tion en termes de vo­lume, grâce à une tran­sac­tion opé­rée sur le mar­ché des blocs au mois de mars par un ac­tion­naire étran­ger, pour un to­tal de plus de 23 mil­lions de di­nars et correspondant à 8,5% du ca­pi­tal. Le taux de par­ti­ci­pa­tion étrangère est ain­si pas­sé sur la der­nière se­maine de 26,82% à 19,38%. Eu­ro-cycles, pour sa part, conti­nue d’être au centre d’un vé­ri­table en­goue­ment, af­fi­chant non seule­ment la se­conde meilleure per­for­mance du tri­mestre, avec un gain de 55%, mais ac­ca­pa­rant éga­le­ment l’un des plus gros vo­lumes. La so­cié­té a re­pro­duit le scé­na­rio de l’an­née pré­cé­dente, af­fi­chant une crois­sance de 25% de son bé­né­fice net an­nuel, ce qui lui a per­mis de ré­vi­ser une nou­velle fois à la hausse le di­vi­dende à dis­tri­buer, pas­sé de 1,048 DT/ac­tion en 2014 à 1,400DT pour 2015. Au re­gistre des baisses, bien que n’ayant pas fait l’ob­jet de vo­lumes si­gni­fi­ca­tifs, le titre Sopat ap­pa­raît par­mi les plus fortes baisses du tri­mestre. Alors que le ma­na­ge­ment ta­blait du­rant la com­mu­ni­ca­tion fi­nan­cière, te­nue en fin d’an­née, sur un ré­sul­tat fai­ble­ment dé­fi­ci­taire pour 2015, les doutes ont conti­nué de pla­ner sur de telles pro­jec­tions. Ces doutes se sont confir­més suite à l’an­nonce via com­mu­ni­qué d’un ré­sul­tat pro­vi­soire dé­fi­ci­taire de l’ordre de 6MD. Par ailleurs, la so­cié­té af­fiche dans ses états fi­nan­ciers du 31/12/2014 des fonds propres in­fé­rieurs au mi­ni­mum lé­gal, correspondant à la moi­tié du ca­pi­tal so­cial. Elle a, à ce titre, ou­vert en fé­vrier les sous­crip­tions à une aug­men­ta­tion de ca­pi­tal en nu­mé­raire pour un mon­tant de 5,19MD afin de se rap­pro­cher de ce mi­ni­mum lé­gal. A la clô­ture, les sous­crip­tions n’ont pas at­teint la to­ta­li­té du mon­tant de l’aug­men­ta­tion du ca­pi­tal, me­nant à la re­dis­tri­bu­tion entre ac­tion­naires des ac­tions non en­core sous­crites.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.