IFC ACCORDE UNE LIGNE DE CRÉ­DIT DE 25 MIL­LIONS D’EU­ROS À LA BTK

Ob­jec­tif : ac­cé­lé­rer le dé­ve­lop­pe­ment des PME.

La Presse Business (Tunisia) - - ON PARLE -

Ce cré­dit vise à fa­vo­ri­ser les prêts aux pe­tites et moyennes en­tre­prises (PME) et à sou­te­nir la crois­sance en Tu­ni­sie. Grâce à ce fi­nan­ce­ment, la BTK pour­ra étendre son por­te­feuille d’en­cours au­près d’un plus grand nombre de clients PME. En ef­fet, ces en­tre­prises se voient bien souvent re­fu­ser des cré­dits qui leur font cruel­le­ment dé­faut pour dé­ve­lop­per leurs ac­ti­vi­tés et créer des em­plois. «Ce prêt nous perme ra de mieux ré­pondre à la de­mande des en­tre­pre­neurs qui sou­haitent avoir re­cours au cré­dit pour in­ves­tir et fi­nan­cer leur dé­ve­lop­pe­ment», a dé­cla­ré Wa­j­di Kou­baa, le di­rec­teur gé­né­ral par in­té­rim de la BTK. Et d’ajou­ter : «L’ac­cès au fi­nan­ce­ment est pri­mor­dial pour ces en­tre­prises qui sont le pi­lier de l’éco­no­mie tu­ni­sienne et pour­voyeurs d’em­plois ». En Tu­ni­sie, près de 30% des mi­cros, pe­tites et moyennes en­tre­prises n’ont pas ac­cès aux fi­nan­ce­ments ban­caires. Ce­la re­pré­sente un frein à la crois­sance pour un pays dé­si­reux de pour­suivre son dé­ve­lop­pe­ment et créer des em­plois. «La par­ti­ci­pa­tion du sec­teur pri­vé est es­sen­tielle pour as­su­rer le dé­ve­lop­pe­ment de l’éco­no­mie tu­ni­sienne», a in­di­qué Antoine Cour­celle-La­brousse, le re­pré­sen­tant ré­sident d’IFC en Tu­ni­sie. «En sou­te­nant les ins­ti­tu­tions fi­nan­cières comme la BTK, IFC étend le mon­tant des ca­pi­taux dis­po­nibles pour le fi­nan­ce­ment des pe­tites struc­tures et per­met ain­si de ré­vé­ler le po­ten­tiel que re­pré­sentent les en­tre­pre­neurs tu­ni­siens pour la crois­sance ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.