POST-SCRIPTUM

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE - Par Saous­sen BOULEKBACHE

L'été est bien en­ta­mé, et il est temps pour les re­tar­da­taires de pla­ni­fier leurs va­cances. Pas celles qu’ils ont l’ha­bi­tude de pas­ser en fa­mille, comme tous les ans dans la même mai­son au bord de la même plage. Non ! Des va­cances « ailleurs », celles pen­dant les­quelles se sen­tir libre reste l’ob­jec­tif le plus re­cher­ché. For­cé­ment, c’est avec Ma­dame que vous bâ­ti­rez ce pro­jet. Alors on va où cet été ? Au so­leil, bien évi­dem­ment. Donc Sousse ? Ham­ma­met ? Djer­ba ? Mo­nas­tir ? Mais Ma­dame n’a pas l’air convain­cu. Elle fait la moue car ce n’est sur­tout pas de ce­la qu’elle rê­vait, alors que vous, la simple évo­ca­tion de ces noms qui sentent bon l’huile so­laire vous en­chante. Mais, elle, rien ne semble lui plaire. Elle dit qu’elle vou­drait quelque chose de dif­fé­rent cette an­née. Dif­fé­rent, com­ment ? Vous lui pro­po­sez des va­cances dans un hô­tel, où elle se­ra trai­tée comme une prin­cesse, et elle, de­mande des va­cances dif­fé­rentes ? Vous vous sen­tez, bien évi­dem­ment, per­du et vous cher­chez à com­prendre ses in­ten­tions. Elle sou­pire, com­mence des phrases qu’elle n’achève pas et fi­nit par vous ba­lan­cer : « Je veux un voyage pour nos va­cances de cette an­née ». Votre femme, qui n’a ja­mais pris de va­cances en de­hors des fron­tières, a-t-elle idée du bud­get né­ces­saire à la réa­li­sa­tion d’un tel rêve ? Son manque d’en­thou­siasme va fi­nir par vous aga­cer. Alors vous lui de­man­dez plus de pré­ci­sions. Grèce ? Es­pagne ? Ita­lie ? Por­tu­gal ? Tou­jours rien ne semble as­sez beau pour la belle. « En ce mo­ment, je suis d’hu­meur à al­ler à Prague ». Quoi ? Elle veut al­ler en Tché­quie ? A peine le temps de di­gé­rer ce que vous ve­nez d’en­tendre que votre douce moi­tié dé­ve­loppe tout un ex­po­sé. Elle com­mence par vous faire part de son choix. Elle vous parle de ta­rifs. Elle com­pare cer­taines des­ti­na­tions avec d’autres. Elle vous dresse son ta­bleau du voyage avec hô­tels, es­cales, res­tau­rants, mu­sées, shop­ping… Non, vous ne rê­vez pas ! Vous la re­gar­dez de haut en bas, puis vous lui de­man­dez un sup­plé­ment d’ex­pli­ca­tion. Certes, vous ne com­pre­nez pas tel­le­ment ce qu’elle veut mais elle ne se sent pas en pleine contra­dic­tion. Elle a même presque l’air lu­cide sur ce qu’elle avance. Elle re­prend : « Toute notre vie, nous avons joué la carte de la pru­dence. Tous les gens qui nous en­tourent voyagent. D’après toi, com­ment font-ils pour se payer des voyages, par­fois plus d’une fois par an ? ». Pour elle, il faut sim­ple­ment oser. Vous pas­se­rez deux se­maines dans des hô­tels tu­ni­siens hors de prix, alors qu’avec le même mon­tant, vous pou­vez par­tir ailleurs. Ma­dame sait de quoi elle parle. Elle a pas­sé des après-mi­di en­tiers avec ses col­lèges de bu­reau à choi­sir les des­ti­na­tions, com­pa­rer les prix entre les offres lo­cales et celles pro­po­sées ailleurs (avec toutes les fa­ci­li­tés de paie­ment et autres avan­tages). Rien à faire ! Son choix pour Prague est fait et elle pense même à vous faire va­li­der les ré­ser­va­tions des billets et des sept nuits d’hô­tel au­près d’une agence connue de la place. Alors, si par pa­trio­tisme, vous te­nez à ce que vos va­cances se passent en Tu­ni­sie, il faut que les pres­ta­tions soient vrai­ment gran­dioses afin de sa­tis­faire Ma­dame, fraî­che­ment sor­tie de sa bulle.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.