MIP CÈDE 66% DE SON CAPITAL

La fa­mille Che­ri­ha a cé­dé 66,36% du capital de la so­cié­té MIP (Magh­reb in­ter­na­tio­nal Tu­ni­sie) à Yel­low Spi­rit (Li­ban) Law­hat (Tu­ni­sie).

La Presse Business (Tunisia) - - ON PARLE -

Se­lon le CMF (Conseil du mar­ché fi­nan­cier), la so­cié­té li­ba­naise a ache­té 38,65% du capital, alors que la so­cié­té tu­ni­sienne a ac­quis 27,71%. Les ac­qué­reurs ont l’in­ten­tion de dé­ve­lop­per les ac­ti­vi­tés de MIP dans l’af­fi­chage ur­bain (pan­neaux, abri­bus, centres com­mer­ciaux,…) afin d’a eindre la cible (15 à 20% de part du mar­ché), soit en­vi­ron 10 mil­lions de di­nars dans l’af­fi­chage ur­bain (par l’amé­lio­ra­tion du ni­veau de marge d’EBITDA pour a eindre 25 à 30% et ce, par l’ac­crois­se­ment de la ca­pa­ci­té du groupe à mieux vendre ses pres­ta­tions du fait d’in­ves­tis­se­ments et d’in­no­va­tions à ap­por­ter au ni­veau du groupe). Les ac­qué­reurs en­tendent, éga­le­ment, ré­duire les coûts d’ex­ploi­ta­tion par la ré­duc­tion im­mé­diate des sa­laires des membres de la di­rec­tion en­gen­drant une éco­no­mie su­pé­rieure à 500 mille di­nars et la mise en place d’une or­ga­ni­sa­tion plus ef­fi­cace. Ils es­pèrent, aus­si, ré­duire d’autres frais fixes et réa­li­ser une éco­no­mie po­ten­tielle de 0,7MD pour l’an­née 2016 ain­si que cer­taines charges fi­nan­cières telles que le re­cours au fac­to­ring, les pé­na­li­tés sur chèques im­payés,…(du fait de l’amé­lio­ra­tion a en­due de la si­tua­tion fi­nan­cière de l’entreprise). Ob­jec­tif fi­nal : a eindre des ni­veaux stan­dards de charges de ges­tion de l’ordre de 4% du chiffre d’af­faires. Pa­ral­lè­le­ment, le CMF a dé­ci­dé de soume re la so­cié­té Law­hat Tu­ni­sie à une offre pu­blique d’achat obli­ga­toire por­tant sur le reste du capital de la so­cié­té MIP, hors du bloc de titres ob­jet de la de­mande d’ac­qui­si­tion, soit 1. 479,970 ac­tions re­pré­sen­tant 33,64% du capital de la so­cié­té. Ain­si, se­lon les ac­qué­reurs du bloc de titres, MIP, en rythme de croi­sière, se­rait ca­pable de gé­né­rer une marge d’EBITDA confor­table, et par consé­quent une ca­pa­ci­té à au­to­fi­nan­cer son BFR, ses in­ves­tis­se­ments et à rem­bour­ser ses en­ga­ge­ments fi­nan­ciers.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.